Données personelles, à lire sur le Nouvel Obs et Rue 89

Voila ce qui nous attends : ce que mon magasin sait de moi, le pouvoir de nous rendre prévisibles

Cette publicité ultraciblée était le fruit d’un travail très précis et très savant de récolte de données et de travail de données, un travail dû à un jeune statisticien du nom de Andrew Pole.

Facebooktwitterlinkedinmail

Ça bouge dans l’Aveyron, ils auront la fibre

UN EXEMPLE A SUIVRE

Certes ce sont les impôts des Aveyronnais qui vont encore servir les intérêts du privé en finançant le déploiement d'un service que les opérateurs s'étaient pourtant engagés a mettre en œuvre, mais la disparition du WiMax reste une bonne nouvelle et l'arrivée de la fibre optique une agréable surprise.

Facebooktwitterlinkedinmail

Le professeur Aurengo parle au nom de l’Académie de médecine

Dans le quotidien du médecin le très célèbre Pr Aurengo parlant au nom de l'académie de médecine critique la loi Abeille sur les ondes, il faut lire les commentaires des ses collègues, en fin de billet, pour se faire une idée de l'influence du personnage et en fait c'est assez rassurant.

Facebooktwitterlinkedinmail

Laurence Abeille : "mettre en place le principe de sobriété par rapport aux ondes"

Sur Clubic pro.com

Publié par Olivier Robillart le vendredi 10 janvier 2014

Une nouvelle proposition de loi visant à mieux informer le public sur l'exposition aux ondes électromagnétiques est en discussion. Si la première version du texte a été repoussée par le gouvernement l'an dernier, la député écologiste (EELV) Laurence Abeille revient sur les points principaux du nouveau texte. L'ambition de celui-ci n'est ainsi plus d'imposer des seuils d'exposition mais de renforcer la « transparence et l'information auprès du public ».

La première mouture du texte évoquait clairement les seuils d'exposition aux ondes. Pourquoi ce n'est désormais plus le cas dans cette deuxième version ?

Laurence Abeille : Cette version n'aborde en effet plus les seuils d'exposition mais pour contourner cette question des seuils, nous avons préféré travailler sur la question des points atypiques. Suite aux travaux menés par le COPIC (proposant de réduire l'exposition sans dégradation en implantant de nouvelles antennes-relais, ndr), nous avons donc fait le choix de faire le point sur ces zones en particulier en lien avec l'ANFR, l'Agence nationale des fréquences.

L'article en suivant le lien ci-dessous

Facebooktwitterlinkedinmail

Bonne année à tous

Les politiques ont beau dire qu'il n'y pas de danger en reprenant le discours d'experts officiels toujours aussi rassurants, de plus en plus de personnes persistent à être inquiètes.

En ce début d'année, c'est France Inter qui a été la plus rapide pour parler du sujet et qui pose la question de notre exposition aux différentes ondes qui nous entourent.

Dans quelques jours, le projet de loi de la députée EELV Laurence Abeille va revenir à l'Assemblée Nationale et nous verrons bien ce que nos députés vont en faire, vous pouvez leur poser la question, ils sont informés, nous leur avons remis un dossier sur le sujet en janvier 2013.

Notre association constate l'augmentation régulière et rapide des malades des ondes qui deviennent les nouveaux exclus de notre société. En peu de temps, ils perdent tout alors qu'ils avaient jusque – là une vie normale . Pour découvrir leur quotidien , nous vous invitons à voir et à diffuser l’excellent film de Marc Khanne qui vient tout juste de sortir "Cherche Zone blanche désespérément"

Plus que jamais restez vigilants et informez vos proches, rien n'est encore perdu.

Bonne année à vous et comme l'a dit fort justement l'éminent scientifique Jean Rostand :

"L'obligation de subir nous donne le droit de savoir. "

Facebooktwitterlinkedinmail

EHS ZONE INTERDITE

La mairie de Toulouse offre, depuis hier, la Wifi en accès libre sur la place du Capitole, aux Toulousains et aussi aux touristes. Vous pouvez, ainsi, vous connecter gratuitement à internet.

Qu’on se le dise, la place du Capitole est une zone libre ! Du point de vue des ondes, en tout cas, puisque la mairie de Toulouse a décidé d’offrir l’accès à internet (et au monde) gratuitement sur la place emblématique de la ville. Pour vous connecter, il vous suffit d’un simple mot de passe, en l’occurrence «MairieToulousePublic», et le tour est joué. Vous pourrez surfer à votre guise où bon vous semble.

«Offrir ce service public à l’heure de la 3G voire même de la 4G, peut surprendre, confie Erwane Monthubert, conseillère municipale déléguée en charge du numérique, mais cette initiative s’adresse à deux types de populations intéressées. D’une part les touristes qui n’ont pas nécessairement les abonnements téléphoniques idoines, d’autre part les Toulousains qui passent en centre-ville avec tablettes ou ordinateurs, pourquoi pas smartphones, pour leur permettre entre autres d’accéder aux services que nous proposons».

Si vous avez du temps a perdre l'article intégral est est dans le lien ci-dessous

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu