EHS : l’Age de Faire

Image du sommaire du mensuel l’Age de Faire ( 2€) qui consacre 2 pages à la situation d’Emma et à la question des nouvelles antennes relais de téléphonie mobile.

Vous pouvez le trouver dans certains kiosques, souvent en magasin bio ou le commander https://magasin.lagedefaire-lejournal.fr/ . Journal sans publicité donc indépendant qui traite de questions sociétales à l’ordre du jour et en particulier de façon régulière la question de la pollution électromagnétique.
Bien cordialement

L’équipe Robin des toits Midi-Pyrénées

N’oublions pas qu’il est essentiel que chacun arrive aussi à limiter l’exposition qu’il génère : https://www.robindestoits.org/POLLUTION-ELECTROMAGNETIQUE-LIMITER-SON-EXPOSITION_a2661.html


Facebooktwitterlinkedinmail

EHS : « La plupart des électrosensibles luttent pour survivre »

Publié par “le Télégramme” Frédéric Ballestracci mène une bataille contre les ondes. Sa femme Marilyne est électrosensible. Le couple est démuni face à des institutions incapables d’apporter des solutions.

Le téléphone fixe sans passer par internet. C’est fini. Au grand dam de Marilyne Ballestracci. Il y a plus de trois ans, cette Rennaise découvre qu’elle est électro-hypersensible. Au point de ne plus supporter son lieu de vie. En cherchant un endroit moins exposé avec son mari, Frédéric, elle a fini par trouver refuge à Plougasnou. Mais la nouvelle maison du couple a nécessité quelques aménagements. « Nous avons déboursé 13 000 € pour refaire l’électricité et blinder les câbles, confie Frédéric. Aujourd’hui, un abonnement téléphone passe forcément par internet. Nous avons mis la box dans le garage, avec des parois blindées ». lire la suite

Facebooktwitterlinkedinmail

Ondes et animaux, une compilation d’articles et d’études.

Cliquez pour lire ce nouvel article traitant le sujet (mise à jour)

Il n’y a pas que les humains qui souffrent des champs électromagnétiques artificiels. Nos amies les bêtes sont aussi impactées et il est plus délicat d’accuser des vaches, des poules, des grenouilles, des lapins etc.. de nous faire des “maladies psychosomatiques” quand elles souffrent et parfois meurent à proximité d’antennes relais ou de lignes à haute tension. Comme pour les humains, les autorités sanitaires ne voient pas de liens de cause à effets. Et qui se préoccupe des paysans impactés? Le document à télécharger

Facebooktwitterlinkedinmail

Italie : un jugement historique condamne l’état à informer la population des risques pour la santé dus aux téléphones portables

Cette décision du tribunal administratif de Rome est historique. Elle ordonne au gouvernement italien de créer une campagne nationale d’information sur les risques sanitaires liés à l’utilisation des téléphones portables.

Suite à l’annonce faite par le gouvernement italien qu’il ne faisait pas appel de sa condamnation, le jugement publié le 13 novembre 2018 a été largement relayé par les médias transalpins :

Lire l’article sur le site de Alerte Phone Gate

Les vœux de Robin des Toits pour 2019, nos espérons que cette information va franchir les Alpes et que les Français auront droit a une campagne d’information sur le sujet.

Italie : un jugement historique condamne l’état à informer la population des risques pour la santé dus aux téléphones portables
Facebooktwitterlinkedinmail

Linky : feux de compteurs, ça continue

Sept personnes évacuées après un feu de compteurs

Vendredi, vers 23 h 40, un sinistre s’est déclaré dans le hall d’un immeuble situé au 12, rue des Cordeliers, à Millau. Face au feu déclenché par un problème électrique au niveau des compteurs, un locataire du premier étage a sauté par sa fenêtre, puis est retombé sur le toit d’une voiture. Une autre locataire, dont l’appartement est au troisième étage, a fui par le toit. «J’ai le vertige mais en pleine nuit, ça a été, je ne voyais rien. J’étais à quatre pattes sur le toit et j’ai rejoint la fenêtre de toit du voisin de l’immeuble mitoyen», explique la locataire en remerciant son bienfaiteur.

Au total, sept personnes ont été évacuées par les 20 sapeurs-pompiers de Millau, dont une qui a été transportée à l’hôpital pour des examens. Lire la suite dans l’article de la dépêcheFacebooktwitterlinkedinmail

Fermer le menu