A propos des réunions d’informations

Ne sont autorisés à parler au nom de Robin des Toits que les membres du Conseil d’Administration, les délégués locaux ou régionaux dûment validés par le Conseil d’Administration, ou tout adhérent dûment validé pour cela par le Conseil d’Administration ou un délégué local ou régional. Ce dans le respect de la Charte de Robin des Toits. Pour toute demande nous contacter

Facebooktwitterlinkedinmail

Refus Linky: des ressources pour soutenir votre démarche

Consultez ce site avec attention SVP avant de poser une question !

FACILITEZ LA TACHE DES BÉNÉVOLES EN CHERCHANT PAR VOUS MÊME DANS LES DIFFÉRENTS ONGLETS, LA RÉPONSE Y EST SÛREMENT. MERCI BEAUCOUP !

  Pourquoi nous n’avons pas répondu ?  Prenez 2 minutes pour lire la réponse.
Particuliers, collectifs, vous trouverez de nombreuses ressources dans l’onglet Spécial Linky à la rubrique Lettres-types et documents : des modèles de lettres à votre Maire, à vos voisins, à votre fournisseur, ainsi qu’un tract modifiable récemment ajouté. Les lettres pour les compteurs de gaz et d’eau y sont également.

A lire aussi sur le blog: les articles à propos du Linky et autres compteurs communicants.

CYBERACTION: signez la pétition lancée par Robin des Toits.
Facebooktwitterlinkedinmail

La métropole Lyonnaise a commandé un rapport sur la vie des EHS dans la cité

RESUME DU RAPPORT
Présentation :
Cette étude porte sur l’accès à la ville des personnes électro-hypersensibles (EHS), étudié dans le contexte de la métropole lyonnaise. Une personne électro-hypersensible se caractérise par une forte sensibilité à l’exposition aux champs électro-magnétiques (CEM) d’origine artificielle, comme ceux émis par
les téléphones portables, les antennes relais, les bornes wi-fi, les téléphones fixes sans-fil, les objets connectés sans fil en bluetooth, notamment.

Le documents est à lire ICI

Facebooktwitterlinkedinmail

Les informations du mois d’Avril

Robin des Toits Midi-Pyrénées

La 6e ordonnance publiée ce 26 mars dernier fait clairement peu de cas de la santé publique et on peut prévoir sans risque de se tromper une augmentation grave des problèmes de santé dus à l’augmentation du niveau d’exposition des populations, tout cela lié au déploiement de la 5G, avec tout ce qu’on en connaît.

En cette période d’assigantion à résidence il est encore plus nécessaire de se préoccuper de la situation des patients EHS en milieu hospitalier. Nous avons écrit, en ce sens aux agences régionales de santé.

Nous proposons également de nouvelles fiches de Robin, sur la comparaison du CPL Linky avec d’autres sources électromagnétiques, sur l’utilisation du smartphone, les demandes de mesures, … Rendez-vous sur le sommaire des Fiches.

Les informations, les liens et le reste des infos sont ,LA

Facebooktwitterlinkedinmail

Corona virus : le gouvernement en profite pour déréglementer.

CORONA VIRUS : le gouvernement profite de la pandémie pour déréglementer la téléphonie mobile au risque de l’accroissement des problèmes sanitaires qui y sont liés.

En application de la loi d’urgence n° 2020-290 du 23 mars 2020 pour faire face à l’épidémie de Covid-19, vingt-cinq ordonnances ont été prises par le Conseil des ministres.   La 6ème ordonnance, n° 2020-320 du 25 mars 2020, a été confirmée au JORF n°0074 du 26 mars 2020 texte n° 45 (Annexe) :   Selon cette ordonnance, « quatre procédures administratives préalables en vue de l’implantation ou de la modification d’une…

Facebooktwitterlinkedinmail

5G : communiqué de Robin des Toits

Dessins aimablement offert à Robin des Toits par FARID MAHIEDINE

Par ailleurs Robin des toits vient de saisir, par l’intermédiaire de son avocat, le Conseil d’Etat, afin qu’il annule l’arrêté du 30 décembre 2019 fixant les modalités d’attribution des fréquences 5G. (communiqué de presse joint)  Cette saisine repose en grande partie sur l’analyse de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) selon laquelle, à ce jour, il existe  « un manque important voire une absence de données relatives aux effets biologiques et sanitaires potentiels » de la 5G, directement liés à l’exposition aux fréquences autour de 3,5GHz.
Cet arrêté prévoit certes que l’exploitation de la 5G devra se faire dans le respect des valeurs limites d’exposition aux ondes imposées par un décret du 3 mai 2002, déjà objet d’une requête en mai 2016 de Robin des Toits auprès du Conseil d’État. Or, ces valeurs ont été arrêtées il y a près de 20 ans sans évidemment envisager l’existence de la 5G et ses spécificités techniques. Elles n’ont donc pas la moindre pertinence scientifique à son égard.
 
Cordialement à toutes et tous,
 
Le président
Pierre-Marie Théveniaud

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu