Lettre aux candidats aux élections municipales

Lettre aux candidats aux élections municipales

A l’heure où les effets cancérigènes des champs électromagnétiques sont enfin mis sur la place publique par Santé publique France, à l’heure du déploiement de la 5G en plein déni des effets biologiques et sanitaires des ondes électromagnétiques, dans des expérimentations et un déploiement contraire au code de Nuremberg, au vu de l’augmentation considérable du nombre de personnes électro hyper sensibles dont les conditions de vie peuvent devenir plus que dramatiques, il convient de mettre les candidats aux élections municipales devant leurs choix politiques, choix qu’ils se doivent d’exprimer clairement. Aux électeurs, également, de faire leur choix en fonction des réponses des candidats, suivant qu’ils cautionnent ou non le déploiement des capteurs Linky, de la 5G, ou dénient les effets des ondes électromagnétiques, reprenant ainsi les éléments de langage des industriels et des pouvoirs publics. Nous proposons donc un modèle de lettre aux candidats, téléchargeable avec ce lien, que nous vous recommandons d’envoyer à tous les candidats aux prochaines élections municipales. A vous de vous déterminer en fonction de leur réponse ou de leur absence de réponse.

Facebooktwitterlinkedinmail

Le projet HERCULE, on n’en veut pas

Projet Hercule – Non au démantèlement du service public de l’énergie et au déploiement des capteurs Linky
Les collectifs et associations engagés dans le combat contre le déploiement du compteur Linky s’associent à la lutte contre le projet Hercule de démantèlement d’EDF.
L’un des axes de nos actions est la défense d’un accès égalitaire à l’énergie quel que soit le lieu, notamment pour ceux qui souffrent de précarité énergétique.
La disparition des tarifs réglementés – qui concernent 85 % des usagers – pourrait résulter de la privatisation d’une partie du service public. Elle entraînerait une hausse de la facture pour la plupart des consommateurs et une instabilité des prix liés désormais au marché international et aux intérêts des actionnaires. Lisez la suite avec le lien ci-dessous

Communiqué des collectifs et association signataires

Facebooktwitterlinkedinmail

Communiqué à la suite de la démission de N. Hulot

Démission de Nicolas Hulot : le roi est nu !

 

 

 

 Facebooktwitterlinkedinmail

Linky : question écrite de M. Hubert Wulfranc Député de Seine-Maritime

Si un grand nombre de Députés s’emparaient comme M. Wulfranc du problème posé par les compteurs Linky, bien des choses pourraient changer.

Nous publierons les réponses a cette question dès que nous en aurons connaissance.

Ci-dessous le texte de la question, que vous pouvez aussi retrouver sur le site de l’Assemblée Nationale.


15ème législature

Question N° 3708

de M. Hubert Wulfranc (Gauche démocrate et républicaine – Seine-Maritime )

Question écrite

Ministère interrogé > Transition écologique et solidaire
Ministère attributaire > Transition écologique et solidaire
Rubrique > énergie et carburants

Titre > Mouvement d’opposition au déploiement des compteurs communicants LINKY

Question publiée au JO le : 12/12/2017 page : 6288

Texte de la question

M. Hubert Wulfranc alerte M. le ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur le mouvement de contestation grandissant d’opposition au déploiement des compteurs communicants Linky par Enedis gestionnaire du réseau électrique national. Les arguments exposés par les usagers, associations et collectivités locales opposés au déploiement des compteurs sont de plusieurs natures. Ces derniers s’interrogent sur la priorité accordée par les pouvoirs publics au déploiement des compteurs Linky pour un coût évalué entre 5 et 8 milliards d’euros alors que des investissements conséquents sont nécessaires pour assurer la sûreté du parc nucléaire national ou pour lutter contre la précarité énergétique de nombreux foyers. Le remplacement de 35 millions de compteurs fonctionnels à l’heure de la sobriété énergétique fait également débat. Des doutes pèsent également sur la sincérité du chiffrage financier de l’opération, théoriquement neutre, du fait d’une durée de vie des compteurs Linky fixée à 20 ans alors que la technologie employée réduit plus vraisemblablement celle-ci à 15 années. En termes de moyens humains, Enedis entend supprimer 10 000 emplois de releveurs de compteurs lorsque le réseau de relève automatique sera opérationnel. Aussi, les opposants au déploiement du compteur Linky estiment que l’opération sera globalement négative pour l’emploi national une fois l’opération de pose achevée d’autant plus que 3 des 6 fournisseurs de compteurs Linky sont étrangers. Sur le compteur en tant que tel, les opposants font état de craintes liées à la sécurité des installations électriques et des équipements individuels reliés au réseau électrique. Le responsable du déploiement de Linky reconnaissait en janvier 2016 huit déclarations d’incendie suite à la pose du compteur lors de la phase d’expérimentation pour 300 000 compteurs remplacés. En appliquant ce ratio aux 35 millions de compteurs à remplacer les détracteurs de Linky estiment que c’est 933 incendies qui pourraient être causés suite au remplacement des compteurs.

Facebooktwitterlinkedinmail

Linky : Communiqué de Presse de Robin des Toits

Réponse à l’invitation à participer à l’Audition ouverte à la presse sur les
compteurs communicants le 14 décembre 2017 à l’Assemblée nationale

L’association Nationale Robin des Toits a décidé de ne pas répondre à cette invitation.
En effet, les 4 minutes qui lui sont généreusement imparties ne semblent concédées que pour éviter tout questionnement à l’image de ces auditions.
Les décisions sont déjà prises et le rapport de l’OPECST ne servira qu’à toiletter de soi-disant
“démocratie” et d’un petit vernis scientifique (univoque comme toujours avec l’OPECST qui a des antécédents parlant dans le domaine des pollutions électromagnétiques) une technologie dangereuse pour la santé, attentatoire aux libertés publiques, et qui n’a pour but – sous couvert d’écologie, de greenwashing de fait – que de marchandiser ce qui était jusqu’à maintenant un service public.
Robin des Toits ne souhaite pas cautionner une procédure qui va à terme enchérir le prix d’une denrée nécessaire à tous : l’énergie. Ceci dans des conditions anti-démocratiques, anti-écologiques, inégalitaires au plan des fondements de la République et qui porteront atteinte à la santé publique.

En démocratie, le libre choix est incontournable.

Le texte intégral du communiquéFacebooktwitterlinkedinmail

Réponse d’un Député de la Haute-Garonne à une pétition concernant le compteur LINKY

La réponse à la pétition est ICI

Nous avions interpellé les Députés dès janvier 2014 et malgré notre alerte, le message a du mal à passer auprès de nos élus ; vous pouvez lire la réponse de M. Patrick LEMASLE, député de la 7° circonscription de la Haute-Garonne à une récente pétition. Pour lui c’est évident tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

La lettre exposant le problème est LA

 Facebooktwitterlinkedinmail

  • 1
  • 2
Fermer le menu