Compteurs eau et gaz, Wize, le standard IoT qui transperce les murs et sous-sols

Wize, le standard IoT qui transperce les murs et sous-solsGRDF, Suez et Sagemcom ont fondé l’Alliance Wize pour créer un écosystème autour de leur technologie de communication, utilisée pour leurs compteurs.

GRDF a installé 150 000 compteurs de gaz intelligents Gazpar dans l’Hexagone et compte dépasser la barre des 400 000 d’ici la fin de l’année. Le groupe accélérera ensuite pour atteindre les 11 millions en 2023.

Les trois alliés ont choisi Wize pour des raisons bien précises : “le modèle du compteur communicant n’est rentable chez Suez que si les capteurs ont une durée de vie supérieure à 15 ans, sans qu’il y ait besoin de la visite d’un technicien pour changer les piles”, explique Pierre Andrade, DGA de Suez Eau France et secrétaire de l’association. Les appareils connectés à Wize résistent justement 20 ans, selon l’alliance, soit 5 à 10 ans de plus que les équipements de Sigfox et autres LoRa.

L’article dans le journal du net

Facebooktwitterlinkedinmail

Compteur Linky : l’association Robin des Toits boycotte l’Assemblée nationale

Les compteurs Linky équipent de plus en plus de foyers en France./ Photo DDM archives

L’association Nationale Robin des Toits a décidé de ne pas répondre à l’audition sur les compteurs électriques Linky, organisée aujourd’hui par l’Assemblée nationale, considérant que les 4 minutes qui lui sont imparties “ne semblent concédées que pour éviter tout questionnement sérieux” sur le sujet.

La suite de l’article de Gilles Soulliés dans la Dépêche.fr

Facebooktwitterlinkedinmail

Linky perturbe votre santé : le témoignage de Joséphine

Linky perturbe la vie des électrosensibles : le témoignage de Joséphine (VIDÉO)

Le déploiement des compteurs électriques Linky se poursuit en France. L’opposition des municipalités et des collectifs est grandissante, comme le nombre des témoignages des électrosensibles. Reporterre a recueilli celui de Joséphine, étudiante en mathématiques.

L’article et la vidéo sur REPORTERRE

Facebooktwitterlinkedinmail

Smartphone : comment la technique façonne le monde

Couverture de l'Hebdo Politis N°1479

Avec ses diverses prouesses, le téléphone « intelligent » consacre le modèle libéral et consumériste de la Silicon Valley. Au point que les pionniers du système eux-mêmes tirent le signal d’alarme.

smartphone comment la technique façonne le monde

A lire absolument dans le Politis de cette semaine surtout si vous avez une idée précise de la réponse à cette question abrupte.

Facebooktwitterlinkedinmail

4G dans le métro toulousain, des ondes tous azimuts en question – La Dépêche 18-11-2017

Le réseau métro toulousain est le premier de France à être connecté à la 4G. / Photo DDM Frédéric Charmeux. L’introduction de la 4G dans le métro, inédite en France, interroge sur l’exposition aux ondes électromagnétiques. Elle exclut les personnes hypersensibles, selon l’association Robin des Toits. Les utilisateurs les plus assidus du téléphone portable et les surfeurs accros à l’internet se sont félicités de l’introduction de la 4G dans le métro toulousain, inauguré vendredi de la semaine dernière. Une connexion haute technologie qui ne fait… La suite sur le site national
Et sur Occitanie première la radio locale occitane, une émission à écouter sur les antennes relais et les technologies sans fil. Dans la première partie Stéphanie Gibaud parle de son ouvrage “La traque des lanceurs d’alerte” et à partir de la 35′ L’émission ou un représentant de Robin parle des ONDES  les deux sujets sont également intéressants.
Facebooktwitterlinkedinmail

Le quotidien infernal des Belges EHS

Souhaitons que la même démarche soit entreprise en France, nos organismes ne sont pas si différents de nos amis Belges.

Une proposition de résolution tente de sensibiliser les entités politiques à une problématique très particulière: l’électrohypersensibilité. Il s’agit d’un mal méconnu, qui toucherait entre 1 et 10% de la population, pour qui un routeur Wi-Fi ou une antenne GSM provoque migraines, troubles cognitifs ou pire encore. RTL info s’est penché sur le problème, recueillant parole de politicien, d’expert et de malades.

L’AREHS espère que la proposition de résolution de Philippe Mahoux sera étudiée par les autorités politiques. Ce qu’elle veut le plus: “Une diminution des normes d’émission ; des recherches sur des technologies alternatives adaptées au vivant ; la reconnaissance de l’EHS comme handicap ou maladie causée par les ondes (comme c’est le cas dans d’autres pays) ; le respect de la liberté du choix (par exemple, ne pas imposer des compteurs électriques/gaz/eau intelligent équipés d’un émetteur/récepteur), la plus grande disponibilité d’objets non connectés (même le voiture tende à toutes le devenir), la multiplication des zones blanches”.

L’article et les vidéos de l’article de RTL info

Facebooktwitterlinkedinmail

Nocivité des téléphones portables : les conditions irréalistes des tests

La revue européenne des médias et du numériqueUn « phonegate », selon l’expression inventée par Pierre Le Hir, journaliste au Monde, pourrait éclater, un nouveau scandale sanitaire dû à une trop forte exposition aux ondes émises par les smartphones.

L’affaire porte sur des tests de téléphones portables effectués, comme chaque année sur environ 80 appareils, à la demande de l’ANFR, par des laboratoires accrédités, afin de contrôler le rayonnement électromagnétique et radio des appareils, mesuré par le DAS – débit d’absorption spécifique – calculé en watts par kilogramme………..  En revanche, la mesure prise de l’exposition aux ondes lorsque l’appareil se trouve au contact du tronc révèle un DAS supérieur à 2 W/kg pour 89 % des téléphones testés en 2015 et même un DAS supérieur à 4 W/kg pour 25 % d’entre eux, allant jusqu’à 7 W/kg pour quelques appareils…..

L’article intégral de la revue des médias et du numérique

 

 

Facebooktwitterlinkedinmail

« Fainéant, cynique, extrême » : il abandonne les nanotechnologies pour vivre dans une yourte

Harassé par sa lutte contre l’aveuglement scientifique face aux nanotechnologies, Benjamin Caillard a démissionné de l’enseignement supérieur pour se régénérer au cœur de la forêt landaise. Reporterre l’a rencontré sous sa yourte, d’où il poursuit son engagement. Autrement.

La suite de l’article sur REPORTERRE

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu