Dans L’illustré un journal suisse : «Déployer la 5g revient 
à mener des expériences 
sur les humains et la nature»

Cent septante scientifiques issus de 37 pays, dont deux Suisses, un médecin zurichois et 
le docteur en biologie vaudois Daniel Favre, ont signé un appel demandant à l’ONU d’agir 
pour stopper le déploiement de la 5G pour des raisons sanitaires. ………….. “Je me pose la question: ne sommes-nous pas en train d’assister à un processus massif d’extinction de la vie, en regard de la perte de la biodiversité, de l’effondrement d’écosystèmes, de la disparition d’espèces animales et végétales?”

Le docteur Favre s’explique.   L’article est ICI

Facebooktwitterlinkedinmail

Alerte à propos de l’arrivée de la 5G.

Il s’agit dune courte vidéo (7mn) très pédagogique, mettant en évidence les niveaux d’expositions ahurissant de la 5G (60 V/m à moins de 20m de l’émetteur) et l’appel du PDG de Gigahertz Solution, proposant des appareils de mesures et détection d’OEM.
On constatera que la norme d’exposition en Suisse est 10 fois inférieure à celle de la France (respectivement 6 et 61 V/m)
Rappelons que le Conseil de l’Europe, organisme indépendant, préconise 0,6 V/m en tous lieux et descendre à 0,2 V/m à moyen terme.
Les fréquences de la 5 G démarreront vers 5 Ghz pour monter progressivement jusqu’à 30 Gh et plus.
Sans parler de l’abattage des arbres pour laisser passer ces ondes courtes (quelques cms) car les feuilles les bloquent, il s’agit d’une scandaleuse agression sanitaire à l’encontre des populations qui vont y être exposées.     Pour voir la vidéo c’est ici

Facebooktwitterlinkedinmail

Objets connectés, la 5G jouerait-elle dans la propreté ?

Objets connectés, la 5G jouerait-elle dans la propreté ?

Facebooktwitterlinkedinmail

Mesurer les ondes qui vous entourent

Votre portable peut enfin vous informer utilement sur la manière dont vous êtes exposés ! C’est paradoxal, plus rapide que l’ANFR disponible à tous instants, mesurez directement votre taux d’exposition aux ondes électromagnétiques

Dans le monde d’aujourd’hui l’impact des ondes électromagnétiques émises par les téléphones portables, les ondes Wi-Fi ou le Bluetooth est un vrai enjeu de santé publique.

Comment mesurer objectivement son exposition afin de prendre individuellement des dispositions en fonction de sa sensibilité face à la multiplication des sources d’émission et pouvoir éventuellement s’en protéger ?

Une nouvelle application développée pour Android par une équipe autour d’Arnaud Legout (chercheur Inria de l’équipe-projet DIANA chez Inria Sophia Antipolis- Méditerranée), ElectroSmart répond à ce besoin

Les explications sur le site de l’INRIA

A partir de la 105° minute  Sur la matinale du 5 à 7 de France inter

 

 

Facebooktwitterlinkedinmail

Pour demain 30 mai à Blagnac si vous pouvez

Bonjour à tous,

Nous pensons qu’il serait intéressant d’y aller…..

http://www.mairie-blagnac.fr/actualites/cest-quoi-smart-city.html  Demain 30 mai 17H30 Hôtel de ville de Blagnac.–

Pris de court, nous vous livrons simplement quelques documents, sans synthèse…

Pour PMO  http://www.piecesetmaindoeuvre.com/     
……………...” la « Smart City », c’est à l’origine un slogan et un projet de la multinationale IBM, vendu depuis aux villes, aux gouvernements locaux et aux Etats. Il s’agit de confier la gestion des hommes et des services urbains à des réseaux connectés pilotés par ordinateurs. D’où la transformation du modèle énergétique, les nouveaux modes de transports, l’émergence de services tels qu’Uber, Deliveroo ou Airbnb. Il s’agit d’une numérisation de la ville : les hommes et les objets interconnectés produisent des données utilisées en retour pour gouverner, surveiller ou commercer. L’administration des choses se substitue au gouvernement des hommes (Saint Simon, Engels).

Nous subissons ces phénomènes : nos villes sont transformées par la volonté de puissance des élites de la métropole globale. Dès aujourd’hui nos vieux conseils municipaux ne prennent plus les décisions importantes – confiées aux nouvelles instances métropolitaines – tandis que les multinationales envahissent nos vies, du Linky à Facebook. Nous devons être lucides car les protagonistes de cette offensive promeuvent eux aussi le concept de “transition”. Le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) et les entreprises de la “Presqu’île scientifique” ne prétendent-ils pas imposer leurs issues au chaos climatique et à l’effondrement écologique qu’ils ont provoqués ? Leurs solutions ne sont pas les nôtres !”

Quelques liens :

http://www.energy-cities.eu/IMG/pdf/smart_cities_gerard_magnin_11juin2012_fr-2.pdf

https://www.latribune.fr/regions/smart-cities/hyperconnectivite-le-risque-de-la-barbarie-524062.html

https://www.villeintelligente-mag.fr/Connecter-le-cerveau-a-un-ordinateur-le-projet-fou-d-Elon-Musk_a116.html

 

Facebooktwitterlinkedinmail

Agir pour son avenir, une belle étude réalisée par de jeunes étudiantes

Doit-on choisir entre un appel de bonne qualité et une journée sans maux de tête?

Appeler serait impossible sans antennes relais de téléphonie mobile. Aujourd’hui, on en compte plus de 60 000 en France. Les antennes relais sont indispensables à différentes sortes de télécommunications. Peu connues et pourtant bien utiles, elles interviennent dans notre quotidien. En effet, les antennes relais de téléphonie mobile rendent possibles les appels téléphoniques, l’envoi de sms, mais aussi l’utilisation des réseaux 2G, 3G, et 4G. Elles fonctionnent en envoyant ou en recevant des ondes électromagnétiques. Puisque nous les sollicitons constamment, ces antennes sont puissantes et très répandues.

  Visitez ce site fait par des jeunes il est super !

 

 

Facebooktwitterlinkedinmail

Microwave News : plus qu’une coïncidence, les radiations des téléphones cellulaires cancérigènes ?

Est-il temps pour le CIRC de réévaluer les radiofréquences ?

C’est «plus qu’une coïncidence», était une réponse typique des observateurs attentifs des études de toxicologie de téléphone cellulaire qui avaient entendu ou ont été informés des nouveaux résultats. Personne ne voulait parler pour l’attribution jusqu’à ce qu’ils aient eu la chance de lire le nouveau papier Ramazzini. “C’est incroyable étant donné que le schwannome malin du cœur est un cancer super rare”, a déclaré l’un des interviewés.

Le lien sur Microwave News (en anglais)

Une traduction de l’article avec google qui est suffisamment précise pour les non anglophones

L’article traduit

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu