Dans L’illustré un journal suisse : «Déployer la 5g revient 
à mener des expériences 
sur les humains et la nature»

Cent septante scientifiques issus de 37 pays, dont deux Suisses, un médecin zurichois et 
le docteur en biologie vaudois Daniel Favre, ont signé un appel demandant à l’ONU d’agir 
pour stopper le déploiement de la 5G pour des raisons sanitaires. ………….. “Je me pose la question: ne sommes-nous pas en train d’assister à un processus massif d’extinction de la vie, en regard de la perte de la biodiversité, de l’effondrement d’écosystèmes, de la disparition d’espèces animales et végétales?”

Le docteur Favre s’explique.   L’article est ICI

Facebooktwitterlinkedinmail

Antennes-relais : Un médecin alerte le gouvernement

Antennes-relais et risque sanitaire : un Nîmois alerte le gouvernement

Le Dr Rémi Targhetta, médecin addictologue au CHU de Nîmes, prédit une “catastrophe” comparable à l’amiante ou au tabac, si la loi n’évolue pas rapidement.

Ces derniers mois, à Nîmes, plusieurs comités de riverains se sont élevés contre l’installation d’antenne-relais de téléphonie mobile à proximité de chez eux. L’un de leurs arguments : le danger des ondes électromagnétiques pour la santé. Question encore controversée aujourd’hui.

BIO EXPRESS : D’abord pneumologue, le Dr Rémi Targhetta est ensuite devenu médecin addictologue et cancérologue au CHU de Nîmes. Expert auprès de la Sécurité sociale sur les effets de l’amiante sur la santé, il s’est également engagé dans la prévention des répercussions du cannabis sur le cerveau.

L’article de Midi Libre est ICI

Facebooktwitterlinkedinmail

LINKY : Des liens à consulter

Les dernières informations à consulter sur le site national de Robin des Toits

 

 

 

https://www.robindestoits.org/Debat-participatif-Linky-quand-il-faut-mettre-le-paquet-face-a-la-fronde-populaire-pour-faire-accepter-l-inacceptable-_a2501.html

https://www.robindestoits.org/SYSTEME-LINKY-ENEDIS-EN-MARCHE-FORCEE_a2502.html

https://www.robindestoits.org/Abandon-en-2022-du-reseau-telephonique-commute-dit-RTC-un-souci-de-plus-pour-les-electro-hypersensibles-_a2497.html

https://robindestoits-midipy.org/alerte-a-propos-de-larrivee-de-la-5g/

Facebooktwitterlinkedinmail

Alerte à propos de l’arrivée de la 5G.

Il s’agit dune courte vidéo (7mn) très pédagogique, mettant en évidence les niveaux d’expositions ahurissant de la 5G (60 V/m à moins de 20m de l’émetteur) et l’appel du PDG de Gigahertz Solution, proposant des appareils de mesures et détection d’OEM.
On constatera que la norme d’exposition en Suisse est 10 fois inférieure à celle de la France (respectivement 6 et 61 V/m)
Rappelons que le Conseil de l’Europe, organisme indépendant, préconise 0,6 V/m en tous lieux et descendre à 0,2 V/m à moyen terme.
Les fréquences de la 5 G démarreront vers 5 Ghz pour monter progressivement jusqu’à 30 Gh et plus.
Sans parler de l’abattage des arbres pour laisser passer ces ondes courtes (quelques cms) car les feuilles les bloquent, il s’agit d’une scandaleuse agression sanitaire à l’encontre des populations qui vont y être exposées.     Pour voir la vidéo c’est ici

Facebooktwitterlinkedinmail

Objets connectés, la 5G jouerait-elle dans la propreté ?

Objets connectés, la 5G jouerait-elle dans la propreté ?

Facebooktwitterlinkedinmail

Santé : Les antennes relais sont-elles cancérigènes ?

 

Cancérologue au CHU Carémeau de Nîmes, le docteur Targheta dénonce les dangers des radio-fréquences des antennes relais (hypersensibilité électromagnétique, voire cancer).

Il a écrit une lettre ouverte aux ministres de la Santé, de l’Education Nationale et de la Transition énergétique afin de demander un rabaissement des seuils maximaux des taux d’expositions. Aujourd’hui en France, ils sont à 61 volts par mètre et sur le territoire l’ANFR (Agence nationale des radio-fréquences) recense 136.000 antennes.

La vidéo est ICI

Facebooktwitterlinkedinmail

EHS : Hypersensibilité électromagnétique : vers une meilleure prise en charge

SUR LE SITE  Service-Public.fr

Illustration 1 undefinedTéléphones portables, antennes relais et wifi… Depuis le début des années 1980, la littérature scientifique rapporte des cas de personnes se plaignant de troubles divers qu’elles attribuent à une exposition à des champs électromagnétiques. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) vient d’y consacrer une expertise approfondie.

L’article est ICI

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu