Gaillac. Un collectif face aux antennes de téléphonie mobile

LA-D-p-che-copie-1.png   PUBLIÉ LE 18/12/2010 03:54 | LADEPECHE.FR

Le maire de Rivières a été mis devant le fait accompli et ET n'a pu s'opposer à l'installation de l'antenne./Photo DDM.

Le maire de Rivières a été mis devant le fait accompli et ET n’a pu s’opposer à l’installation de l’antenne./Photo DDM.

Les habitants de Rivièress’attendent à la construction d’une antenne relais de téléphonie mobile d’une hauteur de 30 m. Elle doit être érigée entre le village de Rivières et la base d’Aiguelèze. Le début des travaux est imminent. Une part significative de la population ( la moitié des inscrits sur la liste électorale) avait signé une pétition contre cette implantation décidée par l’opérateur SFR sans aucune concertation avec la population, ni même avec la mairie.

Création d’un collectif Antennes 81
Un groupe de Riviérois a décidé de poursuivre la lutte en se coordonnant avec d’autres groupes tarnais qui ont les mêmes préoccupations de faire respecter la norme de 0,6V/m pour tout lieu de vie. « Cette puissance est retenue par les scientifiques indépendants comme une limite permettant de prévenir les dangers liés à l’exposition aux ondes électromagnétiques », indique le collectif Antenne 81 qui s’est créé. Il est épaulé dans son combat par le Collectif Antennes 31. Le collectif tarnais regroupe notamment des associations de Carmaux (CEGAÏA), de Rabastens (SEPRA), de Couffouleux, de Castres (CRAC), ainsi que Robin des Toits Tarn. L’objectif désormais est de sensibiliser la population et les élus. Des citoyens ont tout de même tenté des recours gracieux auprès de SFR mais qui sont restés, pour l’heure, lettre morte.

Source :  http://www.ladepeche.fr/article/2010/12/18/972785-Gaillac-Un-collectif-face-aux-antennes-de-telephonie-mobile.html

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu