Electrosensibilité : avancée des travaux de l’ARTAC – 21/04/2010

ARTAC1.jpg  

Intervention du Pr. Belpomme lors du colloque “les maladies de l’hypersensibilité” organisé par le RES le 21 avril 2010.

Le Pr Belpomme expose les dernières avancées de l’ARTAC sur le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques (SICEM) et sur l’électro hypersensibilité (EHS) sur lequel l’ARTAC travaille depuis deux ans.

Lire la suite et voir la vidéo sur le site de Robin des Toits.

Facebooktwitterlinkedinmail

‘La sensibilité aux ondes électro-magnétiques’ – JT France3 – 29/04/2010

robin-copie-10.jpg

C’est le thème d’une exposition présentée à Angers

Elle tente de démontrer que les ondes électro-magnétiques sont dangereuses pour la santé… que les technologies sans fil comme le téléphone portable et les connexions wifi peuvent provoquer des maladies et faire dégénérer le système nerveux.

Notre invité ce soir à 19 h dans notre édtion régionale : Pierre Le Ruz, président du CRIIREM (Centre de Recherche et d’Information Indépendante sur les Champs Electromagnétiques

Source : http://ouest.france3.fr/info/pays-de-la-loire/la-sensibilite-aux-ondes-electro-magnetiques-62798168.html

Lire la suite sur le site de Robin des Toits

Facebooktwitterlinkedinmail

L’hypersensibilité, un mal méconnu

lemondefr_pet-copie-1.gif   22.04.10 | 17h00  •  Mis à jour le 22.04.10 | 20h14

Facebooktwitterlinkedinmail

Lorsque les médecins s’engagent

PRIARTEM-copie-1.jpg   30 mars 2010par Priartem

La controverse scientifique sur les effets des rayonnements de la téléphonie mobile sur la santé, n’est pas spécifique à la France. Une nouvelle controverse vient de démarrer en Allemagne. Elle oppose, notamment le Docteur Mutter , médecin de l’environnement à Constance après avoir été pendant près de dix ans médecin à la clinique universitaire de Fribourg au Professeur Lerch, Président de la Commission de Protection contre les Rayonnements, commission des rayonnements non-ionisants.

Nous rendons compte aujourd’hui de la première étape de cette nouvelle controverse : la communication du Docteur Mutter, lors de la semaine médicale de Baden Baden, le 31 octobre 2009.

 

Communication du Docteur Mutter, semaine médicale de Baden Baden, 31 octobre 2009

Le sujet central de l’exposé du Dr. med. Joachim Mutter [1]concerne l’effet du rayonnement électromagnétique. Que cela provienne du portable, d’un émetteur de la téléphonie mobile ou d’appareils digitaux destinés à la lecture à distance de la consommation d’eau ou de la consommation de chauffage des ménages : la charge de rayonnements électromagnétiques augmente constamment. Aujourd’hui, la charge moyenne subie dans les villes a pris déjà des proportions inquiétantes de l’avis du Dr. Mutter. En Allemagne, en comparaison avec le niveau international, on applique des valeurs limites du rayonnement électromagnétique anormalement élevées. Déjà des valeurs beaucoup plus basses nous sont nuisibles !

Qu’est-ce qui rayonne ? – Sources du rayonnement

Les sources des rayonnement se multiplient. Les sources du rayonnement électromagnétique de HF proviennent entre autres des :

- appareils de mesure digitaux avec fonction GSM (ceux-ci, qui ont pour objet de transmettre des données de consommation par transmission GSM ; rayonnent 24 h / 24. Il est prévu de l’instaurer pour la consommation électrique et de l’eau).
- stations de base de la téléphonie mobile
- téléphones sans fil, même aussi la plupart des DECT ECO
- box wifi
- émetteurs radio
- émetteurs télé
- émetteurs radar
- téléphones portables

Que provoque le rayonnement électromagnétique ?

Le Dr. Mutter relate l’histoire d’une malade dont l’état de santé s’est constamment aggravé depuis qu’il y a 9 ans un pylône d’antennes-reelais a été installé à 800 m de distance de sa maison. Cela a commencé avec des acouphènes 2 ans après, puis petit à petit d’autres troubles sont apparus : tachycardie, des vibrations dans les bras et dans les jambes, ainsi que des troubles du sommeil. En 2006 on a constaté une baisse du niveau de mélatonine.

• Effets sur la Mélatonine

La mélatonine est une hormone de l’encéphale qui rythme le jour et la nuit. Le niveau moyen de mélatonine dans la population est en baisse depuis des années. La baisse du niveau de la mélatonie correspond à une baisse de la durée du sommeil. La mélatonine influe positivement sur la régénération. Elle protège contre la tension artérielle, contre les attaques d’apoplexie et le cancer. Elle influe sur la régénération du système de glutathion. Le glutathion protège contre l’oxydation et contre les radicaux libres. De plus, le glutathion intervient dans la désintoxication cellulaire et dans la défense immunitaire. Le Dr. Mutter ordonne jusqu’à 300 mg de mélatonine par jour comme médicament.

Informations officielles sur le rayonnement électromagnétique de HF

L’Office Fédéral de Protection contre les rayonnements dit à cet égard : “En respectant les valeurs limites, la population est protégée contre les effets avérés de champs magnétiques de HF”.

Dans la Bundesdrucksache 2003 (genre Journal Officiel-15/1403) de la Commission Formation, Recherche et évaluation des effets des technologies, on peut lire, par contre, à la page 27, au sujet du rayonnement de la téléphonie mobile : “« En étudiant des cohortes humaines on a trouvé 79 % de réactions positives. La plupart des effets concernent le système nerveux ou le cerveau (86 %), suivent des effets en correlation avec le cancer (64 %).” » Ce qui veut dire que sur 79 % personnes testées les effets étaient prouvés. Et à la page 24 : ” Ce qui est particulièrement intéressant à ce sujet c’est une publication concernant les bovins (Löscher/Käs 1998), dans laquelle on a relevé une production laitière nettement réduite, amaigrissement ainsi que des avortements ou des naissances de morts-nés.

Voilà les constats qui nous intéressent particulièrement dans ce contexte :
- L’état de santé des bovins s’est nettement amélioré lorsqu’on les a sortis dans un pâturage situé loin du pylône d’antennes, mais s’est nettement aggravé à nouveau lorsqu’on les a remis à l’ancien emplacement ;
- Les effets sanitaires négatifs ne se sont manifestés qu’après avoir installé sur une tour des antennes de micro-ondes qui servaient auparavant uniquement à la transmission de signaux (analogiques) de télévision et de radio.” ” … La survenue d’effets négatifs chez des animaux est particulièrement intéressante, parce qu’elle montre que les effets sont possiblement réels et pas seulement d’origine psychosomatique. De plus on pourrait conclure à partir de l’électrosensibilité animale fréquemment plus élevée en comparaison avec l’homme, que les problèmes sanitaires constatés après un laps de temps relativement réduit pourrait indiquer qu’une exposition humaine de longue durée pourrait avoir des conséquences semblables.”

Ensuite le Dr. Mutter a cité une communication du Comité Russe de protection contre les rayonnements d’Avril 2008 : “Nous pensons que les risques de la téléphonie mobile ne sont pas beaucoup moindres que le sont les risques provenant de la fumée ou de l’alcool.”

Les enfants utilisant la téléphonie mobile pourront avoir des problèmes sanitaires dans un avenir proche. On pourrait citer :
- Des problèmes de mémoire
- un déficit d’attention (ADS)
- une baisse des capacités d’apprentissage et de réflexion
- une hyperactivité
- des problèmes de sommeil
- une sensibilité au stress
- des risques d’épilepsie
- des tumeurs du cerveau et des nerfs auditifs à partir de l’âge de 25-30 ans
- la maladie d’Alzheimer ou autres démences, dépressions et autres maladies dégénératives dans les âges de 50-60 ans

Beaucoup de ces maladies se manifestent de plus en plus, à une vitesse très inquiétante. . .

L’Agence Européenne de l’Environnement a sonné l’alarme en 2007. Selon elle il y a un lien entre la naissance de tumeurs du cerveau, de démences, ainsi que de troubles de l’audition et l’utilisation de téléphones portables et de téléphones sans fil.

La Chambre Autrichienne des Médecins n’a trouvé aucun motif pour donner le signal de fin d’alerte. Déjà en 2005 elle a signalé que des études ont donné des effets nocifs sur la santé. En font partie :
- les troubles du sommeil et de la concentration chez des riverains à proximité de pylônes d’antennes
- des dégats sur l’ADN et un risque accru de tumeurs.

Où y a-t-il des pylônes d’antennes ?

En Allemagne il y au moins 100 millions de contrats de portables enregistrés et 300.000 pylônes d’antennes-relais. La tolérance de la population par rapport aux antennes-relais décroissant, on cache souvent les antennes-relais de la téléphonie mobile. A ce sujet le Dr. Mutter montra quelques photos fort révélatrices d’antennes déguisées par exemple en cheminées, ou encore cachées dans des arbres. On peut vérifier par la recherche de câbles électriques.

 

 

Les antennes-relais ont une forte consommation en courant électrique. Il leur faut au moins 2 kW pour envoyer un signal de 12 W. L’efficacité est donc très faible. Les antennes-relais de toute l’Allemagne consomment autant de courant électrique que le courant produit par 1 ½ de centrales nucléaires.

 

Répartition du rayonnement à partir des antennes-relais

Les antennes-relais de la téléphonie mobile ne rayonnent pas de manière égale tout autour d’elles. Leur rayonnement se présente sous forme de cônes. Pour une antenne de 3 secteurs, le rayonnement se présente sous forme de 3 cônes tout autour du centre (antenne). Le maximum de rayonnement est atteint à une distance de 100 –200 m de l’antenne. Il existe des cônes principaux et des cônes secondaires. Même dans la maison sur laquelle trône une antenne on peut constater de fortes charges de rayonnements électromagnétiques.

L’émission par cônes du rayonnement électromagnétique pose des problèmes pour la saisie de l’état de santé des riverains par rapport à leur situation envers l’antenne. Parfois il y a des endroits tout près du pylône où la charge électromagnétique est relativement faible. Quelqu’un qui habite à une distance supérieure du pylône au milieu d’un cône, peut, par contre, subir des charges nettement élevées en rayonnements électromagnétiques malgré un éloignement nettement supérieur. Ceci peut produire de fausses impressions lors d’études sur l’état de santé des riverains uniquement en fonction de la distance de leur lieu de résidence par rapport au pylône.

Rayonnements électromagnétiques chez les enfants

Comme la calotte du crâne chez les enfants n’est pas encore consolidée, les enfants sont davantage exposés aux effets des rayonnements électromagnétiques. Les rayonnements et la chaleur entrent sans grande difficulté dans le cerveau. Le rayonnement du portable est particulièrement risqué pour les enfants. Ceci est inquiétant lorsqu’on sait qu’environ 60 % du chiffre d’affaires de la téléphonie mobile se fait grâce aux enfants.

Lignes à haute tension

Un test très impressionnant d’un physicien de Warwick montre à quel point il est possible de faire transiter des énergies relativement élevées par air, par ondes radio et par des rayonnements. Il a planté tout simplement des lampes de néon dans le sol sous une ligne de haute tension, – et les voilà qui s’éclairaient d’elles-mêmes. Dans une étude de l’Université de Berne on a étudié en 2009 le risque de mourir d’Alzheimer en lien avec la proximité du lieu de résidence par rapport à une ligne de haute tension, en Suisse. Des personnes qui vivent depuis 15 ans à une distance de moins de 50 m de lignes de haute tension, ont un risque de 3,33 supérieur de mourir d’Alzheimer par rapport à des personnes vivant à au moins 600 m de distance de lignes de haute tension. C’est aussi valable pour les lignes enterrées ! Dans la terre, les champs électrostatiques sont plus faibles, mais les champs magnétiques sont tout aussi élevés ou supérieurs, puisqu’on habite plus près des câbles.

Valeurs limites du rayonnement électromagnétique

La fixation des valeurs limites du rayonnement électromagnétique datent de 1984. Ensuite, en 1998, l’ICNIRP (International Commission on Non-Ionizing Radiation Protection) les a confirmées. Pour ce faire une poupée en plastique remplie d’un gel-eau a été exposée à un rayonnement électromagnétique de haute fréquence. On a ensuite constaté, si on exposait la poupée à une intensité de 4 W/kg, un échauffement d’1°C au bout de 30 mn. Mais comme les personnes se déplacent et produisent eux-mêmes de la chaleur, qu’il y a aussi des enfants etc…, on a rajouté encore un facteur de sécurité de 10 et de 5. C’est ainsi qu’on arriva à la valeur limite aujourd’hui encore valable de 0,08 W/kg – même pour une exposition de longue durée sur l’homme

C’est-à-dire : Lors de la fixation de la valeur-limite du rayonnement électromagnétique on n’a tenu compte que de l’effet thermique pour une courte durée !

Le Dr. Mutter a choisi ici la comparaison avec le rayonnement radioactif. Le rayonnement radioactif, lui aussi, chauffe et autrefois on y vit la raison essentielle de son effet nocif. On pourrait donc exposer un cadavre à un rayonnement radioactif avec un rayonnement gamma et voir ensuite, combien de temps il faut pour que l’homme chauffe d’ 1°C. Le Dr Mutter posa la question aux auditeurs s’ils trouvaient raisonnable de déterminer à partir d’un tel schéma d’essai une valeur-limite pour le rayonnement radioactif.

Une telle base de test ne peut que saisir les effets thermiques sur une courte durée, mais absolument pas les effets non-thermiques de longue durée. Pour ce qui est du rayonnement radioactif, on a admis entre temps l’existence d’un effet thermique et d’un effet biologique !

En Allemagne nous sommes de ceux qui avons les valeurs limites les plus élevées d’exposition aux rayonnements électromagnétiques : elles sont de 41 V/m pour le 900 MHz, 58 V/m pour le 1800 MHz et 61 V/m pour l’UMTS.

Le Dr. Mutter voit un problème essentiel dans le fait que chaque opérateur de téléphonie mobile installe son propre réseau mobile. Actuellement on installe en Allemagne le 9ème réseau de téléphonie mobile. Il s’agit de répondre aux besoins de transmissions d’organisations et d’autorités diverses, des pompiers, de la police, des services de secours avec le système TETRA (Trans European Trunking Radio Access ). Ces émetteurs vont fonctionner 24 h/24 et consommer la quantité d’énergie que peut fournir toute une centrale nucléaire. Il faut y ajouter que cette technique est déjà considérée comme dépassée. En Suisse il y a déjà le système plus récent de TETRA 2000 qui n’émet que lorsqu’on en a vraiment besoin.

Le Dr. Mutter a cité encore une comparaison des valeurs limites actuellement en cours chez nous avec les valeurs limites d’exposition aux HF de la Protection du Travail comme elles étaient encore valables en RDA à partir de 1988 : Pour les valeurs limites comme celles qui valent chez nous, un ouvrier (p.ex. un technicien) n’avait le droit d’être exposé que 12 minutes pour toute une année. Dans les villes nous avons aujourd’hui une moyenne de charge de rayonnement de 1000 µW/m². Un ouvrier de l’ancienne RDA ne pouvait s’exposer à un tel rayonnement que pendant 8,3 jours maximum.

Quels sont les dommages occasionnés par le rayonnement électromagnétique ?

• Des dommages sur l’ADN

Dans le programme REFLEX on a étudié les dommages causés par le rayonnement électromagnétique à l’ADN. Grâce à un procédé optique spécial (appelé Comet-Assay) on peut montrer que le rayonnement gamma radioactif provoque des ruptures de brins d’ADN. Lorsqu’on expose l’ADN pendant 24 heures aux rayons électromagnétiques avec une intensité située en-dessous des valeurs limites actuellement admises en Allemagne pour le Réseau E, on provoque autant de ruptures de brins d’ADN que lors du rayonnement avec des rayons gamma radioactifs de 0,5 Gray. Le fait que le rayonnement électromagnétique déclenche des ruptures de brins d’ADN est d’une importance capitale lorsqu’on sait que les lésions des gènes jouent un rôle central pour la genèse de cancers.

Lorsqu’on veut comparer les risques entre la téléphonie mobile et le tabac, le Dr. Mutter pense : “”Pour ce qui est des effets cancéreux de la téléphonie mobile , on les constate déjà au bout de 10 ans chez les utilisateurs de portables. ” Celui qui utilise le portable plus de 10 ans, a un risque significativement accru d’être atteint d’une tumeur du cerveau (P.ex. étude INTERPHONE de WHO). “Pour le tabac, vous n’y arrivez presque pas. Pour cela il faudrait procéder à une étude s’étendant quand même sur 30-40 années, pour pouvoir relever des effets significatifs.”

Remarque de la rédaction : Schüz et al. montre un risque accru d’apparition de gliomes pour des personnes ayant utilisé un portable pendant plus de 10 ans. Pour des méningiomes, on n’a pas pu relever cet effet.

• Ouverture de la barrière hémato-céphalique sous l’effet du rayonnement électromagnétique

Lors d’une expérience sur des rats, on a constaté que les produits pharmaceutiques entrent nettement mieux dans le cerveau des rats si on téléphone à côté d’eux avec le portable.

Ainsi donc le rayonnement du portable ouvre le barrière hémato-céphalique tellement importante pour la protection du cerveau. 50 jours après une exposition des rats de seulement 2 heures par jour, on a tué les rats et on a analysé leurs cerveaux. Résultat : dans cet essai, des protéïnes d’albumine sont passées du sang dans le cerveau des rats. On a obtenu l’effet maximum sur la barrière hémato-céphalique des rats lorsqu’on a installé le portable à 1,80 m de distance du rat.

Si de tels résultats sont transférables sur l’homme, la présence passive près de quelqu’un qui téléphone, pourrait ouvrir chez ce voisin proche la barrière hémato-céphalique . Dans ce contexte le Dr. Mutter a signalé que lors de l’Alzheimer des éléments de protéine passent du sang dans le cerveau où ils ne devraient pas aller. Par ailleurs on a constaté lors de ces essais que dans le secteur de l’hippocampe, quelques cellules nerveuses ont été abîmées. Et c’est justement dans le secteur de l’hippocampe que commence la maladie d’Alzheimer. Toutefois, ce n’est que lorsque 80 % des cellules nerveuses sont endommagées que la maladie d’Alzheimer se manifeste aux yeux des proches de celui qui en est atteint et qu’un neurologue peut procéder à un diagnostic clinique d la maladie d’Alzheimer. C’est pourquoi on ne découvre ces effets nocifs que très tardivement. Mais lorsque la réserve est épuisée, la maladie d’Alzheimer progresse à un rythme très rapide.

• L’influence du rayonnement électromagnétique sur le taux de mortalité, la mémoire, les globules blancs etc…

A l’Université de Leuven (Belgique) on a également exposé des rats au rayonnement électromagnétique. Selon les premiers résultats de l’étude, le taux de mortalité des rats a doublé lorsqu’ils étaient exposé aux rayonnements d’un portable pendant 2 heures par jour. Le nombre des globules blancs (leucocytes) s’est accru, le circuit sanguin s’est modifié, la mémoire a baissé et le taux de mortalité a doublé en comparaison avec des animaux non exposés au portable. Les rats ont subi un vieillissement précoce. Ce qui était aussi intéressant c’est que les rats de l’essai sont devenus des toxicomanes du rayonnement du portable. Avant qu’on installe chaque fois, à une heure fixe, les émetteurs de la téléphonie mobile, les rats se disputaient les meilleures places devant l’antenne, comme s’il s’agissait d’une nourriture.

Des assureurs comme l’Allianz ne sont plus disposés, entretemps, de garantir contre les dommages des EMF, donc aussi de ceux induits par les portables.

• Accroissement des maladies depuis que la téléphonie mobile couvre tout le territoire

Dans le Ärzteblatt le Dr. Mutter a relevé quelques données concernant l’inaptitude au travail. Selon ces chiffres l’incapacité au travail pour les maladies psychiques d’adhérents des caisses de sécurité sociale AOK s’est accru entre 1995 et 2008. En 2008 il y eut 80 % de jours de plus d’incapacité de travail pour des maladies psychiques qu’en 1995 !

Lors de son exposé le 3-10-2009 à un congrès à Hambourg, le Prof. Andreas Giese de l’Office Fédéral de l’environnement signala que 30 % des enfants en Allemagne manifestent des troubles psychiques. La consommation de Ritaline se multiplie énormément depuis le milieu des années 1990. Les enfants allemands avalent plus de 2000 kg de Ritaline par an. Dans un même laps de temps le nombre d’enfants a diminué, parce que de plus en plus de personnes souffrent de stérilité, en raison de la mauvaise qualité du sperme , etc…

Ensuite le Dr. Mutter apporta encore des données provenant de la Suisse. Dans ce pays la fréquence des maladies psychiques, des troubles nerveux et des organes sensoriels et les troubles du métabolisme a plutôt diminué entre 1993 et 1997, voire est restée stable. Mais depuis 1997/98 on constate une très nette augmentation de ces mêmes maladies.

A cet égard il faut noter que les téléphones sans fil digitaux ont été introduits en masse depuis 1997/98, en 2000 on a arrêté le réseau C analogique, en 1992 , en parallèle, on a déjà commencé d’instaurer les antennes-relais, avec une augmentation massive en 1997. Ces dates n’indiquent qu’une concomitance, c’est-à-dire l’apparition simultanée de phénomènes, sans qu’on puisse parler de causes et d’effets.

Le Dr. Mutter signale encore :
- Chez les enfants et ados de moins de 20 ans, le taux de tumeurs du cerveau va probablement augmenter avec l’utilisation du portable.
- Une combinaison d’amalgame-mercure avec l’usage de portable augmentera vraisemblablement le risque d’un cancer de la glande salivaire.
- Lorsqu’on porte un portable en veille dans sa poche de pantalon pendant 5 jours pendant 6 heures chaque jour, on a pu établir que la fertilité a été nettement réduite.
- La part des personnes électrosensibles dans la population augmente, selon une analyse du Dr. Oberfeld (gouvernement de Salzbourg). A l’aide de quelques photos le Dr. Mutter a illustré l’effet du rayonnement électromagnétique sur les arbres. C’est là que le Dr. Mutter voit la raison essentielle de la mort des arbres.

Des métaux dans la bouche, tels que des couronnes en or ou des implants en titane peuvent provoquer l’effet d’antennes et renforcer les champs électromagnétiques (Review d’un groupe de travail finlandais de 2006). Lors de l’exposition à des rayonnements électromagnétiques le dégagement de vapeurs de mercure à partir de l’obturation d’une carie dentaire peut être renforcé.

• Autisme : champs électromagnétiques et mercure

Voilà une citation du Dr. George Carlo au sujet de l’autisme (2007) : “L’autisme est un trouble du développement neurologique qui – depuis la fin des années 70 – a augmenté de 60 fois. ” L’accroissement s’est produit surtout les dernières 10 années. Pour une étude, le Dr. Carlo et ses collaborateurs ont emmené des enfants autistes dans une clinique en “zone blanche”. Là il y eut davantage de mercure éliminé dans les urines, ce qui n’a pas pu être obtenu auparavant. Même les symptômes cliniques des enfants autistes se sont améliorés, bien que l’autisme passe pour être inguérissable. Conclusion : Les champs électromagnétiques jouent un grand rôle comme cause de l’autisme et lors d’interventions thérapeutiques.” Les champs magnétiques peuvent amorcer plus tôt la maladie ou peuvent aussi conduire à un ancrage des métaux lourds déposés dans les cellules.

 

Source :  http://www.priartem.fr/Lorsque-les-medecins-s-engagent.html

Facebooktwitterlinkedinmail

Colloque : Maladies de l’Hypersensibilité : du déni à l’action

contaminations-chimiques.info    mercredi 10 mars 2010 Par Denis Lebioda

Le Réseau Environnement Santé (RES) organise avec 3 associations de malades (SOS MCS, REHS (Robin des Toits) et Fibromyalgie France) et la Coordination Nationale Médicale Santé Environnement (CNMSE) une journée sur les pathologies de l’hypersensibilité.
C’est à Paris, le 21 avril 2010…

Le RES organise avec 3 associations de malades (SOS MCS, REHS (Robin des Toits) et Fibromyalgie France) et la Coordination Nationale Médicale Santé Environnement (CNMSE) une journée sur les pathologies de l’hypersensibilité.

Les pathologies de l’hypersensibilité liées aux substances chimiques et/ou aux champs électromagnétiques (hypersensibilité chimique multiple (MCS), électro-sensibilité, syndrome de fatigue chronique (CFS), fibromyalgie…) sont actuellement encore largement ignorées des professionnels de santé et des institutions.

La plupart du temps, elles sont considérées comme relevant de problèmes individuels purement psychologiques.

Or, si les mécanismes et la caractérisation clinique ne sont pas encore totalement clairement établis, la réalité de ces pathologies apparaît pourtant indiscutable au vu de l’avancée des connaissances scientifiques et surtout du nombre de personnes de plus en grand qui en sont atteintes dans plusieurs pays.
En savoir plus sur les objectifs de cette journée en accédant au site :   http://www.contaminations-chimiques.info/?2010/03/10/715-colloque-maladies-de-l-hypersensibilite-du-deni-a-laction

Facebooktwitterlinkedinmail

APPEL A VOLONTAIRES POUR ETUDE MEDICALE SUR L’ELECTROSENSIBILITE DANS LE SUD DE LA FRANCE

La question des effets des ondes électromagnétiques sur la santé est au centre de tous les débats qui existent sur ce sujet. La reconnaissance officielle des pouvoirs publics et de l’ensemble du corps médical n’est pas encore prononcée.
C’est pourquoi, nous pensons qu’il est important que les études médicales se poursuivent.
En France, l’équipe du professeur Belpomme réalise à Paris des études cliniques qui ont permis notamment de décrire le SICEM (Syndrome d’Intolérance aux Champs Electromagnétiques) et qui contribuent à la reconnaissance des effets délétères sur notre santé.
Les travaux de l’Artac sur Paris se poursuivent avec une enquête en cours sur l’électrosensibilité. Les consultations de l’Artac ne sont cependant pas facilement accessibles à tous à cause de la distance. En région toulousaine, un médecin généraliste habilité à diriger des recherches serait prêt à proposer un sujet sur ce thème à ses étudiants.
C’est dans ce cadre, qu’Antennes 31 vous sollicite aujourd’hui. Pour que ce projet puisse aboutir, il faut que cet interne soit sûr d’avoir suffisamment de patients auprès desquels mener son étude. Le thème précis doit encore être défini et pourrait dépendre du type d’informations auxquelles il aurait accès. L’Artac pourrait fournir un support méthodologique.
Nous lançons aujourd’hui un appel à volontaires (EHS, personnes ayant des troubles liés aux ondes électromagnétiques, personnes qui le soupçonnent sans en être sûres) dans tous les réseaux pour avoir une idée du nombre de personnes qui seraient prêtes à participer et à fournir des informations sur leur état de santé. Ce formulaire ne représente aucun engagement de votre part, les identités des volontaires et leur choix ne seront divulguées à personne, mais le nombre de volontaires conditionnera évidemment la réalisation et la réussite de ce projet.
Si vous souhaitez participer à ce projet, (accord de principe sous réserve de l’accord définitif en fonction du sujet défini) merci de renvoyer par courrier à Antennes 31, 56 chemin du château de l’Hers, 31500 Toulouse ou par mail à ondesetsante31@googlegroups.com. Le formulaire ci-dessous dûment complété :
merci de renvoyer le formulaire avant le 31 mars.


Nom :

Prénom :

Région d’origine :

Coordonnées téléphoniques ou postales ou mail :

Dans le cadre d’une recherche clinique, vous seriez prêt à (supprimer la mention inutile) :

– Fournir mon dossier médical et l’historique de mes troubles oui / non
– Participer à une consultation médicale oui / non
– Réaliser des analyses (de sang, urinaires, autre) oui / non
– Autre type de participation à voir en fonction du protocole oui / non

Commentaires :

Voir et imprimer éventuellement le document au format PDF

Facebooktwitterlinkedinmail

Marie-Christine : Je suis sortie de l’EHS.

NEXT-UP

MALADIES DE L’ENVIRONNEMENT : QUAND LA MEDECINE REPOND « ABSENTE »
Mon « électrosensibilité » est apparue fin 2004 suite à un voyage en bateau (le jour sur le pont à proximité des antennes de téléphonie mobile, radar et des GSM probablement, la nuit de plus non loin des machines). Ce n’était que la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase, ce voyage en bateau effectué pour éviter de produire des gaz à effet de serre avec l’avion. Déjà j’avais reçu un beau cadeau, un téléphone sans fil placé sur ma table de nuit, le transformateur électrique sous le lit, des antennes relais de téléphonie mobile très proches et la fin d’une ligne électrique pour ne citer que les sources d’émissions électromagnétiques les plus importantes.
Je ne supportais même plus de longer une rivière (par le frottement des molécules d’eau, les atomes sont arrachés, et il se crée un champ électrique), mes jambes étaient en coton et j’avais le sentiment que j’allais tomber.
Lorsque j’étais exposée aux champs électromagnétiques, de nombreux symptômes pouvaient se manifester : inflammation de la thyroïde et fortes douleurs (je souffre de la maladie auto-immune d’Hashimoto) ; troubles de l’équilibre, sensation de tomber, coordination cerveau-jambes détériorée ; sensations d’électrocution du cerveau suivies d’étouffements ; troubles du métabolisme ; troubles cardiaques ; troubles de la digestion ; troubles de la vue ; douleurs articulaires ; lancements et douleurs lancinantes dans les muscles ; crampes ; troubles du sommeil ; très grande fatigue ; intolérances au stress, à la chaleur, au bruit, à la lumière ; difficultés de mémorisation, de concentration et d’élaboration de la pensée et de la parole ; pathologies de la peau ; douleurs très importantes dans les mâchoires et les dents ; broyage de noir …. pour ne citer que les moins intimes. Et comme si cela n’avait pas suffi, exposée aux champs électromagnétiques ou pas, je faisais mon entrée dans le club de la grâce : traits épaissis, cheveux en chute, silhouette d’un hippopotame rose …..
En 2005 je confiais ma santé à la médecine. Devant son impuissance, je décidais en 2006 de prendre ma santé en main. Mes premières recherches m’ont amenée à un forum, « l’appart » spécialisé dans le régime sans gluten et sans laitage. Très rapidement ce régime me fut salutaire. Un article de la revue distribuée gratuitement dans les magasins bio, « BioContact », me mit en 2006 sur la piste de l’intoxication au mercure dentaire si dénoncée par le regretté Dr Mellet. Il faut dire que j’avais de nombreux amalgames, certains placés sous des couronnes en or. Or et mercure échangeant très volontiers leurs électrons, le galvanisme buccal qui en découlait amplifiait terriblement mes pathologies. Cela je ne le compris que plus tard, lorsque la dernière couronne fut enlevée. . En décembre 2006 je compris avec certitude que je souffrais d’électrosensibilité en me rendant chez l’un de mes enfants habitant dans la tour de Beauregard, au 16ème étage. Il faut dire que 6 antennes placées sur le toit de cette immeuble abondent confortablement les caisses de l’Office Public de l’Habitat anciennement Office Public des HLM, au détriment de la santé de ses locataires. . A partir de ces évidences, j’ai décidé d’’organiser l’assainissement de mon environnement.
J’ai dû, comme de nombreux EHS (Electro Hyper Sensibles), me confiner dans ma demeure que j’ai équipée pour me protéger des émissions de l’hyperlan (internet haut débit 5,4 GHz), et des émissions de Basses Fréquences (cage de faraday et blindage des phases du réseau électrique entre autres avec mises à la terre, …) ; ou, si je choisissais de m’en éloigner, je devais porter des vêtements de protection anti-CEM. Malgré ces précautions, toute sortie entraînait pour moi des conséquences douloureuses et parfois difficilement supportables. Si j’optais pour un semblant d’activité sociale, je devais m’imposer avec un détecteur de champs électromagnétique Hautes Fréquences, afin de matérialiser visuellement pour les personnes présentes l’existence et la puissance des émissions de leurs téléphones mobiles. Dans ces conditions je pouvais espérer que ces personnes les éteignent.
Il faut tout de même savoir que le Dr Maschi qui a subi les pires affronts de la part de ses congénères, dénonçait déjà en 1965 l’atteinte à la santé que constituent les émissions électromagnétiques artificielles notamment des Basses Fréquences.
Parallèlement je faisais déposer amalgames dentaires et couronnes métalliques, et bénéficiais sur deux ans d’une chélation des métaux lourds.
Sur le forum de l’ “appart” je rencontrais d’autres malades des métaux lourds et des champs électromagnétiques, et nous nous organisâmes en forum spécialisé dans la détoxication de ces métaux : le forum MELODIE (MEtaux LOurds Détoxication Information Entraide)
Une intense activité collective permit d’ouvrir quelques voies thérapeutiques. Il apparaissait nettement que nos systèmes immunitaires étaient très affaiblis. Nous étions nombreux à souffrir de la maladie de Lyme par exemple.
La découverte la plus importante suite aux investigations et expérimentations des “forumeurs” fut vraisemblablement les travaux de la chercheuse américaine Hulda Clark. A l’aide d’un circuit oscillateur audio, cette dernière expose dans ses ouvrages avoir mis en évidence qu’à l’origine de nos maladies sont exclusivement les pollutions environnementales et les parasites (virus, bactéries, champignons, amibes, vers ….). Pour restaurer la santé, elle a mis en place un protocole qui consiste à tout d’abord déparasiter l’organisme (certains parasites bloquent les sécrétions des organes) et à nettoyer les organes épurateurs : reins, intestins, foie. Effectivement, la 4 ème cure du foie délesta mon foie d’un quart de litre de calculs biliaires et me délivra de mon électrosensibilité. Ces cures sont totalement indolores et permettent d’éliminer des calculs plus gros que des noix.
Je conservais cependant mon hypoglycémie fonctionnelle, mes problèmes articulaires et d’importantes carences en magnésium. Je persistais dans mes recherches qui mirent en évidence une candidose chronique largement décrite par le Dr P-G Besson dans son livre « Je me sens mal, mais je ne sais pas pourquoi ». L’éviction du sucre dans mon régime alimentaire a complété mon retour au bien-être.
Un lien est établi par notamment la médecine chinoise entre la thyroïdite d’Hashimoto et la candidose chronique. Cette médecine impute les maladies auto-immunes à la candidose chronique, le Candida albicans perforant les parois intestinales pour puiser sa nourriture dans la lymphe et dans le sang. Je caresse l’espoir qu’à terme, lorsque le Candida albicans aura retrouvé sa place de levure saprophyte commensale, je pourrai constater la fin de ma thyroïdite d’Hashimoto, réputée incurable. En l’espèce, ma thyroïde, grâce au régime sans gluten et sans laitages (voir les travaux du Dr Seignalet, « L’alimentation ou la troisième médecine ») n’a pas beaucoup varié et mes anticorps ne cessent de diminuer. Très souvent cette glande finit par quasiment disparaître au bout de quelques années.
Après réflexion sur ce parcours douloureux et à l’issue quelque peu « miraculeuse », voici mon interprétation des faits. Il ne s’agit là que d’une hypothèse largement inspirée par les travaux du professeur Hulda Clark . . Le Candida albicans est « électrosensible », les champs électromagnétiques artificiels constituent un stress pour lui. Lorsque je stationne devant mon écran d’ordinateur je ressens rapidement des démangeaisons dans le dos, un des symptômes de la candidose chronique. C’est une moisissure et à ce titre il produit des substances très toxiques pour l’organisme humain, il se nourrit presque exclusivement de sucre. Avant ma 4ème cure du foie, ce dernier n’était plus capable de détoxiquer ces substances. H Clark émet l’hypothèse que les calculs compriment les compartiments du foie qui détoxiquent l’organisme. Lorsque les compartiments spécialisés dans la détoxication des toxines du Candida ont été libérés par la 4ème cure, mon foie a été à nouveau apte à faire son travail de nettoyage. A ce propos H Clark signale que l’ « allergie universelle », autrement dit la chimicosensibilité, trouve sa guérison par le nettoyage du foie de ses nombreux calculs biliaires. Il faut savoir que 75% des chimicosensibles sont également électrosensibles ….
Pour soigner une candidose chronique il faut ramener le ph de l’organisme à l’équilibre (les champignons se développent en milieu acide) et faire mourir de faim le Candida albicans en suivant un régime sans sucres ajoutés notamment. Cela peut demander jusqu’à un an, et par la suite un régime strict doit rester la règle. Le Candida se développe à la faveur, entre autres antibiothérapie, corticothérapie, chimiothérapie, vaccins, malbouffe, ….. de la pollution de l’organisme par les métaux lourds et les champs électromagnétiques. D’ailleurs, les tableaux cliniques de l’intoxication au mercure, de la pollution par les champs électromagnétiques, de la maladie de Lyme et de la candidose chronique sont sensiblement les mêmes.
Malheureusement, les médecins ne sont pas formés en maladies de l’environnement. Dès lors qu’ils buttent sur une pathologie, ils l’attribuent volontiers au « psy ». C’est tellement plus facile ! Demain ils diront que c’est « génétique » et les malades ne seront pas plus avancés.
Quand donc cesseront-ils de seulement faire disparaître les symptômes et s’intéresseront-ils aux causes de nos
pathologies : pollution et parasitoses, mauvaise hygiène alimentaire, organes épurateurs indigents …. ?. . Sans internet et sans le forum MELODIE, il m’eut été impossible de me soigner.
Marie-Christine

Vous pouvez trouver plus de renseignements sur le forum MELODIE

http://forum.aceboard.net/index.php?login=177758

Pour la candidose chronique :

http://www.ateliersante.ch/candida.htm
http://www.bioautisme.fr/PDF/01-01-01.pdf

Pour la maladie de Lyme :
http://www.francelyme.fr/symptomes.html

Pour la pollution électromagnétique :
http://www.next-up.org/Newsoftheworld/DatabaseCemEmfPathologies.php#1
http://www.next-up.org/pdf/DrSherrillSellmanWiFiGsmUnScandaleSanitaireEnVue.pdf

Pour la pollution au mercure :
http://www.dentiste.org/articles/amalgames.html
http://www.non-au-mercure-dentaire.org/
http://www.crottaz.ch/amalgames/controverse.html

Source : http://www.next-up.org/pdf/Je_suis_sortie_de_l_EHS_Temoignage_Marie_Christine.pdf

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu