Un nouveau compteur électrique et son boîtier Linky, en flammes à Châlette-sur-Loing

Trois boîtiers, dont un appareil Linky, composaient le compteur électrique qui s’est enflammé vendredi 9 novembre, rue Salengro, à Châlette-sur-Loing. Quelle est l’origine exacte de ce feu ? C’était déjà la question soulevée après l’incendie survenu dans un compteur électrique similaire, dans la même commune, le mois dernier…

Les sapeurs-pompiers du Loiret confirment une intervention pour un feu sur un compteur électrique survenu à Châlette-sur-Loing, à l’extérieur d’un bâtiment de la rue Salengro, dans la matinée du vendredi 9 novembre.

Voir l’article de la République du centre

Facebooktwitterlinkedinmail

Scandale sanitaire : sept bébés naissent sans bras ou sans main

L’Œil du 20 heures” s’est penché sur un rapport médical troublant longtemps resté confidentiel. Autour de Druillat, ce village de l’Ain, en quatre ans, 7 bébés sont nés sans bras ou sans main. Une fréquence hors norme selon la structure qui a donné l’alerte, et qui pourtant aujourd’hui est menacée de disparaître.

Pour voir le sujet sur France Info

Sur le même sujet sur LCI

Toujours sur LCI Yannick Jadot

Facebooktwitterlinkedinmail

Merci pour vos réactions et encouragements

Amies et Amis de Robin,
Robin des Toits remercie ses contacts pour l’élan de solidarité consécutif au Communiqué de Presse de dimanche 4 Novembre 2018, relatif à la commune d’Appelle (81700 – Tarn).

Après examen du contexte local, et en accord avec le Maire, il n’a pas été jugé utile, dans un premier temps, de faire un appel à don au plan national.

Cette action sera circonscrite au département du Tarn.

Toutefois, si cette action juridique requérait ultérieurement des moyens financiers supplémentaires, Robin des Toits relaierait un appel à dons en temps voulu avec toutes les précisions nécessaires.

Encore Merci pour votre spontanéité et générosité.

Bien sincèrement

ROBIN DES TOITS

Correspondance : 55 rue des Orteaux 75020 Paris

Tél. : 33 1 47 00 96 33

Courriel : contact@robindestoits.org

Facebooktwitterlinkedinmail

UNE PETITE COMMUNE TARNAISE SOUS LE ROULEAU COMPRESSEUR D’ENEDIS

Communiqué de presse 05/11/2018

S’attaquer à beaucoup plus petit que soi, c’est se rassurer sur sa force et n’avoir plus qu’à jouer sur la peur quand on se sait illégitime. Le 3 Avril 2017, le Conseil municipal d’Appelle, commune tarnaise de 68 habitants, prend une délibération refusant le déclassement des compteurs d’électricité existants et interdisant leur élimination en vue de leur remplacement par des compteurs de type “Linky”. Un…

https://www.robindestoits.org/UNE-PETITE-COMMUNE-TARNAISE-SOUS-LE-ROULEAU-COMPRESSEUR-D-ENEDIS_a2511.html

Facebooktwitterlinkedinmail

Antennes-relais : Un médecin alerte le gouvernement

Antennes-relais et risque sanitaire : un Nîmois alerte le gouvernement

Le Dr Rémi Targhetta, médecin addictologue au CHU de Nîmes, prédit une “catastrophe” comparable à l’amiante ou au tabac, si la loi n’évolue pas rapidement.

Ces derniers mois, à Nîmes, plusieurs comités de riverains se sont élevés contre l’installation d’antenne-relais de téléphonie mobile à proximité de chez eux. L’un de leurs arguments : le danger des ondes électromagnétiques pour la santé. Question encore controversée aujourd’hui.

BIO EXPRESS : D’abord pneumologue, le Dr Rémi Targhetta est ensuite devenu médecin addictologue et cancérologue au CHU de Nîmes. Expert auprès de la Sécurité sociale sur les effets de l’amiante sur la santé, il s’est également engagé dans la prévention des répercussions du cannabis sur le cerveau.

L’article de Midi Libre est ICI

Facebooktwitterlinkedinmail

LINKY : la commune de BOVEL (35) résiste, argumente et questionne

Un élu s’adresse à ses pairs et aux députés

Le Maire de la commune de Bovel dans l’Ille et Vilaine et son conseil municipal publient une lettre questionnant les élus ainsi que le texte de l’arrêté qui a été pris pour la commune. Nous vous en souhaitons une bonne lecture.

Transmettez cette lettre à votre Maire : La lettre du Maire de Bovel aux élus

Et ici  Le texte de l’arrêté  de l’arrêté très détaillé qui permet d’argumenter

 

Facebooktwitterlinkedinmail

Humour a propos de vos données

Frédéric Fromet  Cette semaine Google révélait une faille dans la protection de nos données. Il y a peu, c’était Facebook. Il y a près de 40 ans, Enrico Macias avait déjà tout compris.

Frédéric Fromet vous le chante sur France Inter c’est   ICI

et pour le plaisir celle-ci

Facebooktwitterlinkedinmail

LINKY : témoignage de pratiques douteuses

Témoignages d’habitants de communes sinistrées de l’Aude


Breakers de  Linky 

Je vous informe et confirme le fait que de  nombreux agents ENEDIS  sont passés dès le lundi 16 octobre dans le village, je les ai interpellés pour en connaître la raison, ils étaient là pour contrôler tous les Linky, les Breakers ne répondant pas à la commande à distance de remise en marche ! Une des seules personnes à garder son ancien compteur bleu dans le lotissement XXX  a retrouvé de l’électricité sans souci dès l’installation d’un générateur de secours !

Honteuse pratique d’Enedis

Faisant partie des sinistrés de la commune de Villegailhenc, je voulais vous informer de ce que j’ai pu découvrir de la part d’Enedis, c’est honteux !
Alors que nous étions occupés à déblayer et évacuer la boue de la maison de ma mère inondée par cette catastrophe, j’ai vu une voiture d’Enedis qui s’est arrêtée devant son compteur extérieur de son domicile :
Croyant au premier abord que la personne venait contrôler l’électricité pour sécuriser, ou remettre un couvercle de compteur absent puisque arraché par la force de la rivière, je me suis rapproché de lui pour lui demander ce qu’il venait faire exactement. Là sans scrupule devant la situation que nous vivions, le monsieur sans dire bonjour s’apprêtait à remplacer le vieux compteur par un Linky….!!
Je lui ai dit de partir rapidement car nous avions de l’électricité et que je trouvais vraiment déplacé de profiter d’une telle situation pour installer des Linky, d’autant plus que nous l’avions déjà refusé par lettres recommandées précédemment !
J’ajouterai que le village était suffisamment occupé par les forces de l’ordre, les pompiers, les engins de déblaiement et que malgré les embouteillages ces gens d’Enedis n’avaient aucun scrupule à occuper l’espace pour satisfaire leur gagne pain.
Totalement honteux !
Faites suivre ….
Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu