La nocivité des ondes électromagnétiques

 

Le 20 avril 2017, le tribunal d’Ivrea (Italie) a admis un lien entre l’apparition d’une tumeur dans l’oreille chez un homme qui utilisait son téléphone portable entre trois et quatre heures par jour, ce depuis une quinzaine d’années. L’homme âgé de 57 ans avait commencé à ressentir une sensation permanente d’oreille bouchée en 2010 avant que ne soit diagnostiqué un neurinome auriculaire. La victime a dû subir l’ablation du nerf acoustique ce qui l’a rendu sourde du côté droit. Le tribunal se basant sur l’avis de l’expert mandaté, a évalué le préjudice corporel à 23 % et condamné l’Institut national d’assurance contre les accidents du travail à lui verser une rente invalidité à vie de 500 euros par mois.

Un aréopage d’experts internationaux réunis à Lyon en 2011 à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avait déclaré que l’usage du portable cellulaire pouvait être cancérogène, de recommander l’utilisation de « kits mains libres » et de privilégier les SMS. L’abus de l’usage du téléphone cellulaire semble être incriminé dans le neurinome de l’acoustique, une tumeur nerveuse qui se développe à partir des cellules de Schwann, et dans la majorité des cas, à partir du nerf vestibulaire. La tumeur (non cancéreuse) finit par comprimer le nerf dans le canal osseux reliant l’oreille interne au cerveau déclenchant des vertiges, des troubles de l’équilibre, pour finir par léser le nerf auditif (acouphènes, surdité progressive). La figure en annexe montre clairement que le nerf facial peut subir à son tour une compression et induire une paralysie faciale du seul côté de la tumeur. Si aucune intervention n’est réalisée, la tumeur finira par sortir du canal puis comprimer le cerveau et le cervelet…

On a longtemps pensé que les perturbations biologiques provoquées par les ondes hyperfréquences principalement utilisées par : les téléphones cellulaires, les fours à micro-ondes, les radars, le Wifi, le Bluetooth, la télévision, les appareils de navigation, les alarmes, les portiques de contrôle, etc., étaient négligeables… Pourtant, de plus en plus de personnes se plaignent de maux de tête permanents, de palpitations, de troubles du comportement, d’insomnie, et les doléances ne cessent de s’accroître depuis le passage à la 3° génération qui permet de surfer sur Internet, au point que certaines d’entre-elles cherchent refuge dans des zones blanches.

 

La suite de l’article est ICI

Facebooktwitterlinkedinmail

On a trouvé des lycéens qui, par choix, vivent sans portable

 

On a trouvé des lycéens qui, par choix, vivent sans portable

Ce sont les ovnis de leur lycée : Djemana et Loïsà, 15 et 16 ans, se sont débarrassées de leur portable. Elles nous expliquent pourquoi.

 

Djemana, 15 ans, ne supportait plus la présence de cet objet dans sa poche. Son smartphone l’horripilait. L’été dernier, Loïsà, 16 ans, a arrêté de remplacer les portables qu’elle noyait ou qu’elle perdait… Et elle vit très bien sans.

93% des 12-17 ans sont équipés d’un mobile, selon une enquête du Credoc (Baromètre du numérique, 2016). Pour les 18-24 ans interrogés pour la même étude, le chiffre grimpe à 100%.

Alors que la grande majorité des ados de leur âge ont un téléphone, ces deux lycéennes ont fait le choix de vivre sans. Elles nous racontent pourquoi.

La suite de l’article sur le site du Nouvel Obs Rue 89

Facebooktwitterlinkedinmail

Réponse à notre courrier aux élus

La première réponse à notre lettre aux députés nous provient du Député Gérard BAPT. Vous pouvez la lire ci-dessous.

La lettre du député Gérard BAPT

Madame, Monsieur,
Gérard BAPT accuse bonne réception de votre courriel et vous en remercie.
Sur cette question des compteurs Linky, compte tenu du dernier rapport
de l'Anses qui préconise la poursuite des travaux d'études sur les
effets sanitaires, sa volonté serait de surseoir à la généralisation
de ces compteurs selon le principe de précaution.
Bien cordialement
P/O Pascale TOUFFE - Assistante Parlementaire de G. BAPT
Facebooktwitterlinkedinmail

LINKY et le Big Data

Encore une fois ce sont les promoteurs du système qui en parlent le mieux, ou comment on va enfin savoir ce qui se passe chez vous.

On ne peut pas être plus clair sur la finalité du big data, merci aux amis de Next-Up qui ont gentiment francisé cette vidéo qui nous à été transmise par nos amis Gallois.

La vidéo est la

Facebooktwitterlinkedinmail

Petite pause pour les bénévoles

Nous ne répondrons pas aux mails ni aux appels téléphoniques jusqu’au mercredi 12 avril, merci de votre compréhension.

Pour les compteurs Linky, une personne continuera à répondre dans la mesure de ses moyens. Ecrivez à :

compteurs@antennes31.org

et ne vous impatientez pas si on ne vous répond pas de suite, chacun d’entre nous fait tout ce qu’il peut.

Facebooktwitterlinkedinmail