POLITIQUE / LIGNES A HAUTE-TENSION "Appliquez la loi" demande Michèle Rivasi aux préfets

ledauphine.com   par La Rédaction du DL | le 13/04/10 à 05h03


A la demande des ministères de la Santé et de l’Environnement, l’AFSSET a rendu le 29 mars dernier un avis sur les champs électromagnétiques « extrêmement basses fréquences » (EBF), principalement émis par les lignes électriques, ou par tout appareil branché sur le réseau électrique. Sur les risques éventuels de leucémie infantile, l’Afsset reconnaît une « association statistique causale » et préconise « de ne pas installer ou aménager de nouveaux établissements accueillant des enfants (écoles, crèches…) à proximité immédiate des lignes à très haute tension, et de ne pas implanter de nouvelles lignes au-dessus de tels établissements ».

L’agence recommande aussi une distance minimum de 100 mètres entre les lignes à très haute tension et ces établissements.

«Un lien mis en évidence depuis 1979 »

« Il était temps que l’AFSSET reconnaisse ce risque, mais cela va-t-il vraiment changer les choses ? » s’interroge Michèle Rivasi, députée Europe Ecologie PACA/Rhône-Alpes, dans un communiqué adressé aux préfets. « Il faut savoir que le lien entre l’apparition des leucémies infantiles et la proximité des lignes électriques a été mis en évidence depuis 1979 » poursuit l’élue, également fondatrice du Criirem (Centre de Recherche et d’Information sur les Rayonnements Electromagnétiques).

« D’autres études indiquent un doublement du risque de leucémie infantile pour une exposition supérieure à 0,4 microTesla, l’unité du champ magnétique des champs EBF, signale Michèle Rivasi. Pourtant, en France, un arrêté de 2001 fixe la limite d’exposition à 100 microTesla ! Soit plus de deux cent fois plus. »

« C’est pourquoi il faut exiger des pouvoirs publics qu’ils suivent les recommandations de l’AFSSET. Mais aussi d’aller plus loin, en appliquant les servitudes de 30 mètres prévues par le décret du 19 août 2004, et en arrêtant d’attribuer des permis de construire sous des lignes à très haute tension », demande Michèle Rivasi.

Source : http://www.ledauphine.com/index.jspz?comnumcom=26362&article=288510&xtor=RSS-26362

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu