Le Wimax dans le collimateur des Robin des toits

 

Après les antennes relais de la téléphonie mobile, des associations dénoncent les dangers pour la santé du Wimax, l’Internet sans fil à haut débit qui emprunte les ondes hertziennes. Une première plainte a été déposée en Bourgogne. D’autres pourraient suivre.

Le Wimax dangereux pour la santé ? Une plainte collective contre X a en tous cas été déposée fin décembre auprès du procureur de la République de Dijon concernant cette technologie d’internet sans fil à haut débit développée en Bourgogne comme dans d’autres régions, indique l’association Robin des Toits sur son site.
Cette plainte, “la première de cette ampleur”, selon l’association, rassemble plusieurs dizaines de personnes et a été initiée par le “Collectif Pour la Vie”, une association locale.

Depuis la mise en service du Wimax, “les attaques de notre santé, déjà importantes du fait de la téléphonie mobile, se sont encore aggravées”, indique la plainte.

“Graves troubles du sommeil”
” Affaiblissement général, perturbations des fonctions physiologiques et cognitives, douleurs fréquentes et parfois continues, fortes et invalidantes, graves troubles du sommeil”, sont les maux dénoncés dans la plainte.

Robin des toits, qui lutte “pour la sécurité sanitaire des populations exposées aux nouvelles technologies de télécommunications sans fil”, a été le fer de lance d’actions en jutice contre l’installation d’antennes-relais de téléphonie mobile. Ses campagnes ont conduit à organiser un Grenelle des ondes, en 2009. Sur son site internet, l’association incite aujourd’hui les visiteurs “vivement, à monter la même action dans votre Région pour que la plainte [contre le wimax] devienne nationale”

Faire cesser les émissions Wimax
Les plaignants demandent “que toutes dispositions soient prises d’urgence pour en faire cesser la cause, c’est-à dire les émissions Wimax”, notamment par “le remplacement de la distribution aérienne par la distribution filaire”, déjà réalisée sur le territoire “à 98%”.

Comme le Wifi, le Wimax, qui fonctionne par voies hertziennes, garantit un accès sans fil à internet, mais à des débits plus élevés et avec une portée plus grande, de l’ordre de plusieurs kilomètres. Quasi absent dans les zones urbaines, le Wimax se répand néanmoins dans les régions rurales et enclavées, grâce au soutien des pouvoirs publics.

latribune.fr – 30/12/2010, 19:22  |

Source :   http://www.latribune.fr/technos-medias/20101230trib000587560/le-wimax-dans-le-collimateur-des-robin-des-toits.html

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu