La 4G dans le métro Toulousain

4 G dans le métro à Toulouse

Si vous êtes obligés de prendre le métro, apprenez à identifier les points chauds !

L’exposition aux champs électromagnétiques a beaucoup augmenté dans le métro toulousain depuis l’installation de la 4 G dans toutes les stations, mais elle n’est pas uniforme.

Elle est maximale à proximité des box, où l’on atteint facilement des niveaux d’exposition de 15 V/m et plus à 30 cm, c’est-à-dire au niveau de la tête sur les quais d’une station comme Esquirol, où les box sont accrochées à un plafond particulièrement bas.

Rappelons que la résolution 1815 du conseil de l’Europe du 27 mai 2011 recommande de ne pas dépasser les 0,6 V/m en intérieur, et de tendre vers 0,2 V/m.

Il importe donc de se tenir aussi loin que possible de ces box, ce qui suppose d’apprendre à les identifier.

Il en existe deux modèles. A titre d’exemple, ces deux photos des stations, Jeanne d’Arc et Saint-Michel vous aideront à les repérer.

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu