ISRAEL : Le Ministère de la protection de l’environnement va surveiller en temps réel les irradiations des antennes relais

NEXT-UP   Par EHUD ZION WALDOKS 26/04/2010

Une nouvelle technologie appelée bleu et blanc va faire d’Israël un chef de file mondial dans le domaine du contrôle des irradiations des antennes relais.
Le Ministère de la protection de l’environnement va activer dans les prochains jours un nouveau système qui permettra une surveillance continue et en temps réel des valeurs d’irradiations de toutes les antennes relais du pays, a annoncé le ministère ce dimanche.

Le nouveau gouvernement a fait réaliser par la société israélienne Wave Guard Technologies un programme qui permettra de suivre en temps réel les valeurs d’irradiations en RadioFréquences Non Ionisantes micro-ondes, cela permettra ainsi d’avoir pour la première fois une image complète des valeurs des irradiations des antennes relais. Si une station de base d’antennes relais spécifique émet au-dessus du niveau de la valeur d’irradiation autorisée, le système informera immédiatement les employés du ministère. La société affirme sur son site Web que ses produits sont innovants et peuvent révolutionner la façon dont les gouvernements peuvent surveiller et réglementer les irradiations Non Ionisantes.

Le ministre Gilad Erdan de la protection de l’environnement s’est félicité les possibilités de ce système. «La capacité de contrôler en permanence les valeurs de l’irradiation des antennes relais transforme Israël en un leader mondial dans le domaine de la surveillance par ordinateurs (moniteurs) les irradiations », a-t-il déclaré dans un communiqué. «Le nouveau système nous permet d’informer le public en temps réel par une totale transparence dans le domaine des irradiations entre les opérateurs de téléphonie mobile, le ministère et le public”, a-t-il ajouté. Jusqu’à présent, les inspecteurs procédaient à des mesures de contrôles manuelles une fois par an. Ces mesures de contrôle étaient sujettes à critiques car le service de mesures de contrôles de l’Etat sous-traitait les contrôles à des entreprises extérieures qui étaient payées par les opérateurs de téléphonie mobile et il y avait lieu de douter de l’impartialité des rapports de mesures.
Bien que les mesures de contrôles vont se poursuivre et même avec le nouveau système automatisé (informatisé) le ministre Gilad Erdan a ordonné que ce soit les employés du ministère qui réalisent les mesures de contrôles au lieu d’entreprises extérieures.

Lire l’article sur le site de Next-up.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail