«Coordination Antennes 66» et « Robin des Toits 66 » tirent le bilan de la manifestation de samedi dernier au congrès des Maires de Villeneuve de la Raho.

Cette manifestation était l’occasion pour tous les collectifs de riverains d’antennes du département, rassemblés au sein de la Coordination (UMPLO, Céret, Montesquieu, Millas, Perpignan, Saint André, Cabestany etc…) de demander à nos élus de prendre conscience du problème de santé publique lié à l’implantation non concertée de ces antennes et d’appliquer à ces dernières le principe de précaution, comme le recommande d’ailleurs depuis juillet le Conseil d’Etat. Rappel : un seuil maximal d’émission de 0,6V/m permet aux antennes de fonctionner normalement tout en respectant la santé publique, seuil qui n’est malheureusement pas appliqué aujourd’hui.

Outre son soutien sans faille à tous les collectifs l’association «Coordination Antennes 66» affirmait aussi massivement son opposition au wifi régional imposé d’office à certaines communes dans «Languedoc-Roussillon Haut Débit» et réclamait la couverture de tout le département des P.O. en filaire (fibre et/ou cuivre).

Le wifi est en effet tout aussi nocif pour la santé que les antennes relais et de plus ses capacités techniques en matière de débit sont plus que limitées (1 mégabit/seconde grand maximum).

La présidente de la Coordination et déléguée Robin des Toits PO a d’ailleurs interpellé M. Bourquin à ce sujet.

Le président du Conseil Général et Vice Président de la Région s’est engagé à recevoir la Coordination pour aborder ce sujet du haut débit et aussi celui des personnes électro-hyper-sensibles (malades des ondes).

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu