Attention à propos des mesures dans Toulouse

logo-ant0033.jpeg              Antennes 31 communique :

J’ai assisté vendredi 26/04 dans le quartier Saint-Michel à des mesures officielles à Toulouse ; après la mesure globale , incluant donc les émissions de toutes les sources environnantes , j’ai bien compris qu’il n’y aurait pas d’analyse spectrale.
Après que l’expert – qui n’y est pour rien – m’ait dit que cela ne faisait pas partie de la commande, la chargée de mission “Antennes” ,  vu mon insistance, a fini par me dire que les opérateurs ne voulaient pas payer le ” cas B” donc l’analyse spectrale .

Or, p 6 du protocole de mesures  de l’ANFR il est mentionné :

“• Lorsqu’une demande d’évaluation détaillée de l’exposition est formulée, c’est-à-dire une investigation pour chaque contribution de sources RF en utilisant une analyse sélective en fréquence, alors le Cas B est obligatoire. Il est recommandé de faire précéder systématiquement le cas B d’une évaluation globale (mesure large bande).”

Nous allons bien évidemment faire remonter cela au Maire de Toulouse, mais dans l’urgence, il faut éviter, à notre avis,  de se prêter à cette mascarade en refusant les mesures sans le Cas B ; car il est clair que si, enfin, les autorités se décident à convenir de la dangerosité à 0,6V/m, les personnes souffrantes s’entendront répondre que rien ne prouve que ce soient les antennes qui les ont rendues malades.

Pour voir le protocole c’est ICI

Pour Antennes31
MF Hébrard

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail