5G : communiqué de Robin des Toits

Dessins aimablement offert à Robin des Toits par FARID MAHIEDINE

Par ailleurs Robin des toits vient de saisir, par l’intermédiaire de son avocat, le Conseil d’Etat, afin qu’il annule l’arrêté du 30 décembre 2019 fixant les modalités d’attribution des fréquences 5G. (communiqué de presse joint)  Cette saisine repose en grande partie sur l’analyse de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) selon laquelle, à ce jour, il existe  « un manque important voire une absence de données relatives aux effets biologiques et sanitaires potentiels » de la 5G, directement liés à l’exposition aux fréquences autour de 3,5GHz.
Cet arrêté prévoit certes que l’exploitation de la 5G devra se faire dans le respect des valeurs limites d’exposition aux ondes imposées par un décret du 3 mai 2002, déjà objet d’une requête en mai 2016 de Robin des Toits auprès du Conseil d’État. Or, ces valeurs ont été arrêtées il y a près de 20 ans sans évidemment envisager l’existence de la 5G et ses spécificités techniques. Elles n’ont donc pas la moindre pertinence scientifique à son égard.
 
Cordialement à toutes et tous,
 
Le président
Pierre-Marie Théveniaud

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu