Toulouse : Poursuivi pour avoir démonté un relais wi-fi

logo20minutes-copie-1.jpg   Créé le 26.03.10 à 03h41, Mis à jour le 26.03.10 à 03h41 

Le wi-fi donne des ondes négatives chez Tisséo. Un élu CGT du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) est en passe d’être sanctionné pour avoir démonté des antennes wi-fi dans l’entreprise. Une cinquantaine de salariés étaient présents hier matin sur le site de Mesplé, à Basso-Cambo, pour soutenir cet élu convoqué à un entretien préalable de licenciement. « Le principe de précaution sur les effets de ces ondes wi-fi a été voté au CHSCT mais la direction n’a pas voulu entendre nos inquiétudes, explique Franck Pontillon, délégué CGT à Tisséo. Nous refusons la moindre sanction envers notre collègue, qui risque jusqu’au licenciement. »
Les syndicalistes promettent des débrayages ou des blocages de dépôts en cas de sanction lourde. La direction de Tisséo indique de son côté que « le salarié est poursuivi pour vol et dégradation de matériels et qu’une enquête interne est en cours ». La sanction sera communiquée à l’élu CGT concerné, dans un délai d’un mois.

J. R.

Source : http://www.20minutes.fr/article/393688/Toulouse-Poursuivi-pour-avoir-demonte-un-relais-wi-fi.php

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail