Les premiers retours sur l’usage du Linky en Indre et Loire

linkyNous avons mis la main sur une perle.
Le rapport du SIEIL sur l’expérimentation en Indre et Loire. Vous trouverez aussi le fameux rapport Criirem de 2011 qui indique des taux à 0.9 V/M.

La prochaine fois qu’en réunion on vous dit que la phase d’expérimentation s’est bien passée, vous saurez quoi leur montrer:

61% des usagers ne sont pas convaincus de l’utilité de ce nouveau compteur.

19% de particuliers ont eu des problèmes de disjonction à répétition

4% appareils électriques grillés, dysfonctionnement de la programmation du chauffage, embrasement du compteur

5% d’impact négatif sur leur facture (doublement voir triplement)

36% des communes consultées ont connu des problèmes de disjonction répétés

et aussi:

85% des usagers ne consultent pas leur compteur Linky, ce chiffre atteint 93% en logement collectif

9%consultent plus souvent leur consommation et 6% ont changé leur habitude de consommation

Problèmes de lisibilité du compteur : écran trop petit, présentation et défilement peu pratiques, absence de rétro-éclairage qui rend l’écran illisible.

Aucune enquête sanitaire.

Et c’est ce qu’on appelle une expérimentation réussie qui n’a pas posé de problème ?

Le rapport d’enquête de satisfaction est ICI

Le rapport complet du SIEL d’Indre et Loire

Facebooktwitterlinkedinmail

Les lampadaires de Palaiseau communiquent en lumière

Les lampadaires Palaiseau communiquent lumière

Dans le quartier Camille-Claudel, un consortium mené par EDF va tester des services de communication utilisant le signal lumineux.

Utiliser l’éclairage pour transmettre des informations. C’est le principe de la technologie Lifi (light fidelity), qui permet de transférer tous types de données par le signal lumineux, à l’aide d’un éclairage à diodes (LED), ces ampoules pouvant s’allumer et s’éteindre plusieurs milliers de fois par seconde, à des fréquences non visibles par l’œil humain.

L’article dans Les Echos.fr

Facebooktwitterlinkedinmail

Service des eaux : Polémique sur l’installation des compteurs

Certains habitants refusent la pose de compteurs communiquant par crainte des “émissions réputées toxiques” de leur radio-transmission

Intimidation, chantage, pressions… C’est ce que Juliette S., habitante de La Ciotat, estime subir de la part de la société Eau de Marseille Métropole depuis qu’elle refuse de faire installer chez elle un compteur d’eau communicant. Par un courrier en date du 17 mars 2016, la dame de 95 ans s’est vue menacer d’une éventuelle coupure d’eau en cas de contestation prolongée. Un procédé pourtant interdit par la loi*. Sa famille dénonce, à ce titre, des “pratiques d’intimidation extrêmement choquantes et parfaitement illégales”.

L’article de La Provence

Facebooktwitterlinkedinmail

Linky : quand l’enfer se pave de bonnes intentions

Relève des données de consommation Linky : quand l’enfer se pave de bonnes intentions

Le 1er décembre ont été posés les premiers compteurs dits « communicants » Linky, en attendant que 35 millions d’entre eux soient déployés d’ici 2021. Ces compteurs pourront permettre l’accès à des données de consommation très précises relevées à distance. Les modalités de ce procédé sont néanmoins en cours de négociations, certains acteurs politiques, dont Ségolène Royal, s’étant prononcés en faveur d’une collecte par défaut avec comme option l’opt-out, c’est à dire la possibilité pour le consommateur de s’opposer à cette collecte a posteriori. Un mode opératoire réservant selon d’autres un sort un peu expéditif aux libertés individuelles des consommateurs. 
Facebooktwitterlinkedinmail

Compteurs communicants : pourquoi il faut resister au diktat des politiques et industriels

Avatar de Stéphane LhommePar 
Ecologiste de Gauche

LE PLUS. Plus de 100 communes en France refusent d’installer les nouveaux compteurs communicants. C’est la résistance de la “France réelle” – celles des communes, des habitants, des associations – face au diktat des dirigeants politiques et industriels, fait valoir Stéphane Lhomme, conseiller municipal de Saint-Macaire, très engagé.
Édité par Paul Laubacher

L’article de L’Obs est ici

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu