La 4G dans le métro Toulousain

4 G dans le métro à Toulouse

Si vous êtes obligés de prendre le métro, apprenez à identifier les points chauds !

L’exposition aux champs électromagnétiques a beaucoup augmenté dans le métro toulousain depuis l’installation de la 4 G dans toutes les stations, mais elle n’est pas uniforme.

Elle est maximale à proximité des box, où l’on atteint facilement des niveaux d’exposition de 15 V/m et plus à 30 cm, c’est-à-dire au niveau de la tête sur les quais d’une station comme Esquirol, où les box sont accrochées à un plafond particulièrement bas.

Rappelons que la résolution 1815 du conseil de l’Europe du 27 mai 2011 recommande de ne pas dépasser les 0,6 V/m en intérieur, et de tendre vers 0,2 V/m.

Il importe donc de se tenir aussi loin que possible de ces box, ce qui suppose d’apprendre à les identifier.

Il en existe deux modèles. A titre d’exemple, ces deux photos des stations, Jeanne d’Arc et Saint-Michel vous aideront à les repérer.

Facebooktwitterlinkedinmail

Alerte Phonegate

“Alerte Phonegate” demande aux industriels de la téléphonie mobile une protection réelle de la santé des utilisateurs.

World Congress à Barcelone, Espagne. Conférence de Presse à Barcelone lundi 25 Février 2019
6 milliards d’utilisateurs surexposés en danger.
La nouvelle organisation de consommateurs Alerte Phonegate, créée en Mars 2018 pour protéger la santé de centaines de millions d’utilisateurs de téléphones mobiles surexposés, sera présente à l’ouverture du Mobile World Congress à Barcelone, Espagne, avec :
Marc ARAZI : Médecin, Président d’Alerte Phonegate (France),
Pierre-Marie THEVENIAUD : Biologiste, Président de Robin des Toits (France),
Juan Antonio RIVERA VILA : Ingénieur et Biologiste en bâtiment, Porte-parole régional de l’association Electro y Quimico Sensibles (Espagne). Voir le PDF de présentation

Facebooktwitterlinkedinmail

Robin des Toits invité à parler des ondes dans l’émission “Ensemble c’est mieux”

Quand entraide et solidarité tissent le lien du quotidien près de chez nous. Véritable plateforme d’entraide, “Ensemble c’est mieux !” apporte aux téléspectateurs et aux internautes des solutions concrètes à leurs problématiques quotidiennes et leurs projets collectifs.

La vidéo de Robin des Toits invité a parler des champs électromagnétiques

Facebooktwitterlinkedinmail

Impact supposé des ondes : ces éleveurs ne sont plus seuls !

Et si les ondes électromagnétiques étaient mauvaises à haute dose ? Des éleveurs dans la Sarthe se sont réunis pour en discuter.

Rien n’est encore prouvé scientifiquement ni même reconnu par les autorités. Pourtant de plus en plus d’éleveurs témoignent de pertes qu’ils rencontrent dans leurs élevages depuis l’installation d’antennes relais ou de pylônes électriques près de chez eux. Au point qu’un collectif s’est créé fin 2017 en Sarthe. Il organisait ce vendredi sa première réunion d’information à Saint Longi… Laure GIRARD y était.

Facebooktwitterlinkedinmail

Les nouveaux maux : les ondes électromagnétiques

Dans le Journal Spécial des Sociétés

Si les pollutions d’origine chimique ou industrielle génèrent des désordres de diverses natures ainsi que des nuisances visuelles, olfactives ou acoustiques,
la « pollution électromagnétique » est certes « invisible » (1), mais elle est réelle.

Nombreuses sont en effet les sources d’exposition aux champs électromagnétiques : les lignes à haute tension, les téléphones portables, les bornes Wi-Fi, les fours à micro-ondes, les télévisions, les radars, les antennes-relais, les compteurs Linky…
L’exposition à ces ondes électromagnétiques suscite d’ailleurs de vives craintes et des interrogations légitimes quant à leurs effets sanitaires et leur dangerosité éventuelle. Lire la suite

Facebooktwitterlinkedinmail

5G : Donald Trump et Bill Gates n’en veulent Pas

Sur le site de Crashdebug.fr, un long article présentant la 5G et ses risques.

Que cela nous plaise ou non, nous entrons rapidement dans le monde des télécommunications mobiles 5G ou 5e génération. Pourquoi ? Parce que les largeurs de bande de fréquence actuellement utilisées par les téléphones mobiles et les technologies similaires seront bientôt épuisées. Et aussi parce que nous vivons dans un monde où les gens en veulent plus. La 5G et l’Internet des objets (Internet of Thingsts IoT) qui lui est associé promet de nous en donner davantage.

5G 03 02 2019

Mais plus de quoi ?

Sur le même sujet une lettre de TESLABEL adressée au Bourgmestre de Stuttgart

Testlabel publie une étude récente

Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu