Le “droit à la déconnexion” pourrait entrer dans le code du travail

A l’heure du tout connecté et de la perméabilité entre vies professionnelle et privée, le “droit à la déconnexion” ou droit de ne pas répondre à ses courriels ou messages professionnels hors temps de travail, pourrait faire son entrée dans le code du travail en 2016.

Par la rédaction d’Allodocteurs.fr, avec AFP

Le

Dans un récent rapport sur l’impact du numérique sur le travail commandé par le gouvernement, le DRH d’Orange, Bruno Mettling, a préconisé l’instauration d’un “droit à la déconnexion professionnelle, qui doit se généraliser par négociation d’entreprise“. Il assortit cette proposition d’un “devoir de déconnexion dont le respect incombe à tout un chacun mais aussi à l’entreprise“, tenue de “former ses collaborateurs au bon usage des outils digitaux”.

La suite de l’article est ICI

Facebooktwitterlinkedinmail

Informez votre Maire sur le LINKY

Ami(e)s de Robin des Toits,

EDF/ERDF orchestrent une opération de propagande mensongère par omission auprès de tous nos élu(e)s et responsables politiques.

Ci-joint leur livret distribué par l’Association des Maires de France (AMF). Robin des Toits l’a estampillé des informations éludées par l’industriel.

Nous vous proposons d’envoyer ce livret remanié à votre Maire et à chacun(e) de vos élu(e)s, par lettre recommandée AR comportant le texte suivant :

La lettre est ICI

Le dépliant d’ERDF annoté est là.

ATTENTION : quel que soit votre fournisseur d’électricité vous aurez un LINKY comme compteur et ENGIE (fournisseur de gaz et d’électricité) peut être donneur d’ordre.

Facebooktwitterlinkedinmail

Les Communes peuvent refuser les compteurs Linky et Gazpar !

Une compilation d’articles de presse, la liste des communes ayant refusé, des conseils à l’usage des élus et de tous:

C’est ici sur le site de Stéphane Lhomme, conseiller municipal à Saint-Macaire (33), commune qui a refusé les compteurs communicants..

Une mise à jour est disponible : l’argument pour discuter en réunion publique

gaspar.jpg (25584 octets)

Facebooktwitterlinkedinmail

Communiqué de Robin des Toits sur l’électrohypersensibilité !

 

ROBIN DES TOITS
Correspondance : 33 rue d’Amsterdam 75008 Paris

Tél. : 33 1 47 00 96 33

Ondes : une étude établit la causalité pour l’électrohypersensibilité !

Une étude de l’ARTAC (Association pour la Recherche Thérapeutique AntiCancéreuse – www.artac.info) a pu (enfin!) détecter des marqueurs biologiques communs entre électrohypersensibilité et sensibilité chimique multiple pour établir le diagnostic objectif et la caractérisation d’une même pathologie. L’une et l’autre affection ont une origine environnementale, et qu’elles soient liées aux champs électromagnétiques et/ou aux produits chimiques est hautement probable.  
Belpomme D, Campagnac C, Irigaray P. Reliable disease biomarkers characterizing and identifying electrohypersensitivity and Multiple Chemical Sensitivity as two etiopathogenic aspects of a unique pathological disorder. Rev Environ Health. 2015 Dec 1;30(4):251-71

La controverse sur les causes de l’Electrohypersensibilité (EHS) et de la sensibilité aux produits chimiques multiples (MCS) réside dans l’absence de critères diagnostics reconnus en raison du manque de biomarqueurs objectifs. Depuis 2009, l’ARTAC a investigué cliniquement et biologiquement 1216 cas de malades se disant être atteints d’EHS et/ou de MCS.

les données de l’étude révèlent qu’EHS (électrosensibilité) et MCS (chimico -sensibilité) peuvent être objectivement caractérisées et diagnostiquées par des tests simples. Chacune des deux affections implique en effet une hyperhistaminémie et un stress oxydant liés à une inflammation, une réponse auto-immune, une hypoperfusion dans la région capsulotalamique, une ouverture de la BHE (barrière hémato-encéphalique), ainsi qu’un déficit en mélatonine.

L’ensemble de ces éléments démontrent donc que les malades se réclamant d’une électrohypersensibilité et/ou d’une sensibilité multiples aux produits chimiques sont de vrais malades, que leur affection ne relève nullement d’une pathologie psychiatrique ou même psychosomatique.  

En outre ces résultats suggèrent très fortement la possibilité d’un risque augmenté de maladies neurodégénératives chroniques chez ces patients. Ces études se poursuivent dans le cadre de collaborations internationales.

Pour Etienne Cendrier porte-parole de Robin des Toits, L’étude de l’ARTAC a pu mettre en lumière des biomarqueurs objectifs tant pour l’électrosensibilité que pour la chimico-sensibilité. Ceci est de nature à éteindre cette polémique scientifique artificielle qui ne sert que les intérêts économiques de court-terme des industriels au détriment de la santé publique. J’appelle les pouvoirs publics à mettre en place de toute urgence les politiques publiques d’exposition du public que Robin des Toits préconise depuis trop longtemps.”

Etienne CENDRIER
Porte-Parole national
Facebooktwitterlinkedinmail

BONNE ANNÉE 2016… et pétitions Linky

ANTENNES 31 se joint à ROBIN DES TOITS pour vous souhaiter la meilleure année possible avec une petite action à mener pour commencer.

Amies et Amis,
En cette fin de journée du 31 Décembre, Robin des Toits vous souhaite une très bonne fin d’année 2015, vous présente ses vœux les meilleurs pour 2016, et vous propose d’adresser vos vœux à nos dirigeants en signant les 2 pétitions contre l’implantation du système LINKY/CPL :
Faites signer vos enfants, parents, grand-parents, familles, amis.
La santé de tous est concernée.
En cadeau, ci-joint un tract à distribuer.   ICI

Bien sincèrement.


ROBIN DES TOITS
Correspondance : 33 rue d’Amsterdam 75008 Paris

Tél. : 33 1 47 00 96 33

Permanences téléphoniques de Marc CENDRIER :
– le matin entre 8h00 et 9h00 (sauf samedi et dimanche matin)
– le soir entre 21h00 et 22h00
E-mail : contact@robindestoits.org
Facebooktwitterlinkedinmail
Fermer le menu