Linky : quand l’enfer se pave de bonnes intentions

Relève des données de consommation Linky : quand l’enfer se pave de bonnes intentions

Le 1er décembre ont été posés les premiers compteurs dits « communicants » Linky, en attendant que 35 millions d’entre eux soient déployés d’ici 2021. Ces compteurs pourront permettre l’accès à des données de consommation très précises relevées à distance. Les modalités de ce procédé sont néanmoins en cours de négociations, certains acteurs politiques, dont Ségolène Royal, s’étant prononcés en faveur d’une collecte par défaut avec comme option l’opt-out, c’est à dire la possibilité pour le consommateur de s’opposer à cette collecte a posteriori. Un mode opératoire réservant selon d’autres un sort un peu expéditif aux libertés individuelles des consommateurs. 
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail