LINKY : le Lot et Garonne s’organise pour résister

Au fil des mois, la résistance s’organise afin de refuser l’installation des compteurs Linky. «Après Port-Sainte-Marie, Lusignan-Petit, Cocumont et Trentels, une cinquième commune se positionne contre les compteurs Linky, Le Temple-sur-Lot», souligne une membre du collectif. Quatre demandent un moratoire afin de suspendre l’installation de ces compteurs jusqu’à ce que la preuve soit faite par des organismes indépendants de l’absence de risque pour la santé publique (nocivité des ondes électromagnétiques). «Il y a aussi l’aspect responsabilité des communes, personne ne veut assurer cela, souligne le maire de Trentels, André Bonneilh. Il y a aussi la vulnérabilité numérique, on risque d’être piraté. De plus, on est dans une opération financière. Ce sont 5 milliards d’euros qui vont être générés par des poses. Et ça recommencera dans dix ou quinze ans, durée de vie du compteur Linky.

L’article de la Dépêche

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail